Notre-Dame de Paris : le démontage de l’ancien échafaudage est terminé

VOLTAGE
La cathérale Notre-Dame de Paris
Crédit: Pixabay

24 novembre 2020 à 17h57 par Bertrand Loppin

Endommagé par l'incendie survenu en avril 2019, l'échafaudage installé pour restaurer la cathédrale a été entièrement démonté. DÈun poids de 200 tonnes, il constituait une menace pour l'édifice. La reconstruction peut désormais débuter.

C’est une nouvelle étape qui vient d‘être franchie pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris après l’incendie qui s’était déclaré le 15 avril 2019. Ce mardi, le démontage de l’échafaudage installé pour la restauration de la flèche de la cathédrale a été entièrement démonté. La nouvelle a été annoncée par établissement public chargé du chantier de la cathédrale. La dépose de cet échafaudage avait débuté le 8 juin dernier. Elle aura duré un peu moins de six mois. C’est un soulagement pour les responsables du chantier.

 

Cet échafaudage représentait une véritable menace pour l’édifice. En effet, lors de l’incendie, l’échafaudage a été déformé par la chaleur du brasier. Une partie des 40 000 pièces qui le constituait s'est retrouvée soudée. Si la structure fragilisée s’était effondrée, ce sont 200 tonnes de matériels qui se seraient abattues sur la cathédrale.

 

Ces six derniers mois, les ouvriers du chantier ont méné une opération périlleuse qui a nécessité beaucoup de précision et d‘attention. Les échafaudeurs ont démonté les parties accessibles à l'aide d'une nacelle, tandis que les cordistes sont descendus au plus près des parties calcinées pour découper les tubes, à l'aide de scies sabres. Les pièces ont été évacuées grâce à une grande grue de 80 mètres. La restauration de l’édifice peut désormais débuter. La fin du chantier est toujours prévue pour 2024.

I