Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Oise : nouvelle polémique autour du port du voile lors d’une sortie scolaire

16 octobre 2019 à 09h49 Par Mikaël Livret
Deux mamans ont été refoulées d'une caserne de pompiers lundi 14 octobre lors d'une sortie scolaire à Creil (Oise)
Crédit photo : Capture d'écran - Google Maps - Pompier - Creil

Deux mamans voilées ont été refoulées d’une caserne de pompiers de Creil (Oise), lundi 14 octobre, lors d’une sortie scolaire, qui a finalement été annulée. Cet incident fait suite à la déclaration d’un conseiller régional de Bourgogne - Franche-Comté la semaine dernière invitant une maman voilée à sortir de la salle.

Trente ans après, le voile refait surface à Creil. Ce lundi 14 octobre, à Creil (Oise), deux mères de famille, la tête couverte par un foulard, se sont fait refouler à l'entrée du centre de secours des pompiers. Elles accompagnaient une sortie scolaire de la maternelle Louis-Pergaud. Un couac qui survient trente ans après l'affaire des trois adolescentes voilées au collège Gabriel-Havez. L’une des deux mamans, Mounia, âgée d'une trentaine d'années, a raconté cet épisode traumatisant dans les coloennes du journal Le Parisien. « Un officier s'est adressé à la maîtresse, devant tout le monde, pour dire que nous ne pouvions pas faire la visite, ou alors qu'il fallait ôter notre voile. Ce n'était qu'un foulard rose et j'étais habillée normalement ! J'ai tenté de lui expliquer ce qu'était réellement la laïcité. » En vain.

La directrice de l’école les autorise alors à rentrer. Sortie annulée. « J'étais déçue pour les enfants. Heureusement, ils n'ont pas compris la raison de notre départ », poursuit Mounia dans le quotidien régional. La maman trentenaire ne souhaite pas accabler toute une profession et évoque « juste l'acte d'un idiot, qu'il est important de ne pas laisser passer. » Mounia rejette aussi l'idée d'un « boycott des calendriers » lancée sur les réseaux sociaux. « Je souhaite simplement pointer un dérapage pour que cela ne se reproduise pas. » Le pompier concerné a évoqué une méprise sur la compréhension de la loi autour du voile et a présenté ses excuses. Le premier ministre, Edouard Philippe a rappelé qu’il n’y aurait pas de loi pour encadrer le port du voile lors des sorties scolaire.