Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Opération prison morte en Ile-de-France

15 janvier 2018 à 10h09 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Pixabay

Les surveillants réclament plus de moyens et de sécurité après la violente agression de trois des leurs jeudi dernier dans le nord de la France.

Le ras-le-bol des matons. L’appel à un « blocage total » des prisons est lancé par les trois syndicats, l’Ufap-Unsa Justice, syndicat majoritaire, la CGT Pénitentiaire et FO Pénitentiaire. Les prisons tourneront au ralenti toute la journée, après l’agression de trois surveillants la semaine dernière, à la prison de Vendin-le-Vieil (Nord) par un détenu radicalisé. Un mouvement annoncé comme reconductible.

Un mouvement suivi

Ce mouvement de protestation est suivi également à Fresnes (Val-de-Marne), où environ 150 surveillants faisaient brûler des palettes, sous l’œil de quelques CRS au début de matinée, avant d’être délogés. Dans le reste de la région parisienne, les prisons de Villepinte (Seine-Saint-Denis), Meaux-Chauconin, Réau (Seine-et-Marne), Bois-d'Arcy (Yvelines) et Nanterre (Hauts-de-Seine) étaient totalement bloquées avant Fleury-Merogis en début de soirée.