Ouverture de 4 musées à Perpignan : le préfet saisit la justice

VOLTAGE
En mai dernier, le Musée Hyacinthe Rigaud se préparait à accueillir à nouveau ses visiteurs dans le
Crédit: RAYMOND ROIG / AFP / image d'illustration

9 février 2021 à 8h38 par Iris Mazzacurati avec AFP

Le préfet des Pyrénées-Orientales a saisi, lundi 8 février, le tribunal administratif de Montpellier d'une demande de suspension des arrêtés du maire RN de Perpignan portant sur la réouverture de quatre musées municipaux à partir d'aujourd'hui.

Le maire de Perpignan veut rouvrir les quatre musées municipaux de la cité catalane : "la culture est essentielle à la vie des Perpignanais comme de tous les Français, il est grand temps de rouvrir les lieux culturels, certains le disent, nous le faisons".

"On expérimente la réouverture des lieux culturels sur nos musées. Évidemment dans le respect des règles sanitaires nécessaires" et gratuitement pendant le 1er mois, avait-il précisé.

Le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale et ancien ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait critiqué cette décision, prise en pleine pandémie de coronavirus. "A #Perpignan, @louis_aliot veut nous faire croire que le Rassemblement National défend la culture en ouvrant des musées au mépris des règles sanitaires. Mais derrière l'opération de com’, personne n’est dupe du populisme du RN. La culture saura se protéger du virus extrémiste", avait-il écrit sur Twitter.

"Je me félicite de la décision du préfet de faire un recours", a réagi la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, selon son ministère.
"Les représentants des musées et monuments, du spectacle vivant et du cinéma avec qui nous préparons la réouverture sont responsables et inventifs. Des initiatives purement politiciennes ne défendent pas la cause de la culture", a-t-elle encore dit.

La ministre venait d'échanger pendant deux heures, via zoom, avec une trentaine de responsables de musées, centres d'art, monuments publics et privés, en présence de son homologue de la Santé Olivier Véran.

Selon Roselyne Bachelot, les musées et monuments publics et privés se sont montrés disposés à faire des efforts, notamment en durcissant les jauges, pour pouvoir rouvrir dès que possible.

"Globalement, j'ai senti un tel désir de rouvrir qu'ils sont disposés à durcir, à vraiment assurer la sécurité d'un modèle résilient sur les jauges", a-t-elle indiqué en marge d'une visite à Sèvres.

Selon elle, les professionnels ont fait preuve d'"une très grande ouverture à passer de la jauge de 4 m2 du premier confinement à une jauge de 10 m2".

Lundi matin, elle a assuré que les musées et les monuments seraient les premiers à rouvrir "quand nous aurons une décrue".

I