Ouverture du procès de Farida, infirmière de Villejuif

VOLTAGE
L'infirmière en gériatrie avait lancé des projectiles contre les forces de l'ordre lors d'une manife
Crédit: @RemyBuisine - Twitter

22 février 2021 à 8h20 par Mikaël Livret

Accusée d'outrage et violences, elle avait été interpellée lors d'une manifestation des soignants en juin 2020. Elle comparaît aujourd'hui devant le tribunal de Paris.

La vidéo de son arrestation avait provoqué beaucoup de réactions. Les images de cette infirmière, traînée par les cheveux par des policiers lors d'une manifestation de soignants au mois de juin à Paris, avaient fait réagir sur les réseaux sociaux. En plein débats sur les violences policières, l’arrestation musclée de Farida a même contraint le gouvernement à monter au créneau pour défendre l'action des forces de l'ordre.

Dans un premier temps, on entend cette femme en blouse blanche réclamer sa ventoline, un médicament utilisé pour traiter l'asthme.  

Mais dans d’autres vidéos, tournées quelques minutes plus tôt, on la voit jeter des projectiles ramassés par terre en direction des forces de l'ordre. 

L'infirmière de l'hôpital Paul-Brousse de Villejuif (Val-de-Marne) comparaît ce lundi 22 février devant le tribunal de Paris pour "outrages" et "violences sans incapacité temporaire de travail". 

Lors de son audition, elle avait reconnu avoir jeté des cailloux, dénonçant l'usage de gaz lacrymogènes. L'infirmière avait porté plainte à l'inspection générale de la police nationale (IGPN), reprochant aux policiers une arrestation trop violente alors qu'elle ne se débattait pas.

Un appel à manifester devant le tribunal des Batignolles a été lancé par Solidaires et la CGT, qui plaident pour une "totale relaxe".

I