Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Paris : la justice relaxe l’agresseur sexuel présumé

20 juillet 2018 à 09h48 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Commons wikimedia

L’homme de 50 ans était accusé par une jeune femme de s’être masturbé contre elle sur les Champs-Elysées, le soir de la parade des Bleus.

« Relaxé au bénéfice du doute ». La justice a tranché dans cette affaire. Un homme de 50 ans était jugé en comparution immédiate à Paris jeudi soir. Il était soupçonné d’agression sexuelle sur une jeune femme de 21 ans.

Les faits auraient eu lieu lundi soir, dans la liesse populaire, pendant le retour des Bleus, paradant fièrement sur les Champs-Elysées. Dans la foule cet homme se serait masturbé derrière la jeune femme. La plaignante de 21 ans avait alors affirmé à la police avoir senti « un mouvement de va-et-vient contre la raie de ses fesses ». Elle s’était alors retournée et avait vu un homme en train de se masturber derrière elle. Le prévenu, marié, au casier judiciaire vierge mais présentant de « très sévères troubles psychiatriques », selon le tribunal, a affirmé n’avoir « jamais agressé personne ».

Le préfet de police de Paris appelle les victimes à rompre le silence

Interpellé par deux gendarmes dans la foule, le prévenu était en outre jugé pour rébellion mais a aussi été relaxé pour ces faits. Selon lui, la jeune femme se serait « vengée parce que il a refusé de lui céder sa place pour voir les Bleus », a-t-il dit au tribunal, relate le Parisien.

Si les témoignages de femmes dénonçant des agressions sexuelles pendant les festivités du Mondial se sont multipliés sur les réseaux sociaux, le ministère de l’intérieur dit ne pas avoir constaté de hausse significative des plaintes. Le préfet de police de Paris Michel Delpuech appelle toutefois les victimes potentielles à rompre le silence, pour que des investigations soient menées.