Paris : plusieurs enquêtes administratives ouvertes à l’encontre d'un policier participant à une émission de téléréalité

VOLTAGE
Peut-on participer à une émission de téléréalité et exercer la profession de policier ?
Crédit: Pxhere

19 janvier 2021 à 15h30 par Bertrand Loppin

Zoubir exerce la profession de policier dans le XVIe arrondissement de Paris. Il participe actuellement à l'émission de téléréalité "Princes et princesses de l'amour", une activité extra-professionnelle qui ne semble pas convenir à sa hiérarchie. Plusieurs enquêtes administratives le visant viennent d'être ouvertes.

Peut-on participer à une émission de téléréalité et exercer la profession de policier ? Zoubir ne semble pas s’être posé la question. Originaire de Sartrouville, ce jeune homme âgé de 25 ans est fonctionnaire de police. Il est affecté à Paris dans le XVIe arrondissement. Il participe également à l’émission de téléréalité "Princes et princesses de l’amour" diffusée sur la chaîne W9. Dans cette émission, Zoubir est en passe de faire chavirer le cœur de Sara, au détriment d’un certain Julien. Zoubir va–t-il parvenir à ses fins ? Ce suspens insoutenable n’a pas vraiment l’air d'emballer la préfecture de police de Paris.

Ainsi, sa hiérarchie vient de lancer une série d'enquêtes administratives. Objectif : vérifier si Zoubir n’aurait pas commis un manquement aux devoirs inhérents à sa fonction. Un signalement a été fait sur la plate-forme de l'Inspection générale de la police nationale. Si Zoubir n’évoque pas sa profession de policier dans l’émission, en revanche, il aurait oublié de prévenir sa hiérarchie qu’il allait y participer. Autre problème, pour les besoins du tournage, il aurait été en arrêt de travail.

Enfin, la préfecture de police de Paris n’aurait pas apprécié ses prestations sur le réseau social Tik Tok où il apparaît parfois en uniforme. Sur différentes vidéos, on peut le voir exécuter d’étonnantes performances chorégraphiques et surtout relever le challenge PQ, un challenge qui consiste à réussir à sauter au-dessus d'un nombre conséquent de rouleaux de papier hygiénique. Dans une autre séquence, il évoque aussi « les avantages quand t’es flic » : « sortir sans attestation », « choper des snaps et numéros sur les contrôles Covid » et « profiter du confinement pour aller dormir chez les sœurs ».

I