Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Protocole sanitaire à l’école : qu’est-ce qui change ce mardi ?

21 septembre 2020 à 09h35 Par Iris Mazzacurati
Le SnuiPP-FSU, premier syndicat des enseignants du premier degré, espérait, lui, un renforcement du protocole.
Crédit photo : Wikimedia commons / François Goglins

Les règles sanitaires dans les écoles primaires vont être assouplies à partir de ce mardi 22 septembre. Objectif : moins de fermetures de classe pour cause de Covid-19.

Le nouveau protocole, annoncé dimanche 20 septembre par le ministère de l’Education, concerne essentiellement les cas contacts à un élève Covid +.

Cette décision fait suite à une préconisation du Haut conseil de santé publique (HSPC), jeudi dernier. Il recommandait qu’un enseignant de maternelle ou d'élémentaire portant un masque qui a côtoyé un élève non masqué positif au Covid-19 ne soit plus considéré comme un cas contact, ni renvoyé chez lui, puisque "les enfants sont peu à risque de forme grave et peu actifs dans la transmission du SARS-CoV-2". 

Dont acte, à partir de demain. Si un enfant est testé positif, sa classe pourra continuer de se tenir normalement pour les autres élèves, qui ne sont plus considérés comme cas contacts, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Jusqu’à aujourd’hui, un élève considéré comme "cas contact", ne pouvait revenir à l'école que si un test, réalisé 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé, était négatif.

"Le protocole d’identification des personnes cas contacts, leur isolement éventuel, la fermeture possible de classes, voire d’écoles, sera toutefois appliqué lorsque qu’il y aura au moins trois cas confirmés dans la même classe", issus de différentes familles.

De son coté, le SnuiPP-FSU, premier syndicat des enseignants du premier degré, espérait au vu de la situation épidémique non pas un assouplissement, mais un renforcement du protocole, selon nos confrères de France Bleu.

Actuellement, 89 établissements scolaires - publics et privés sous contrat - sont fermés en France en raison de cas de contamination par le coronavirus (sur un total de 61 500), dont 76 écoles.