Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Rixes : les mineurs arrêtés avec un couteau automatiquement envoyés devant la justice

08 avril 2021 à 14h00 Par Lucas Pierre
En 2019, 91 des 247 mineurs interpellés avec une arme ont été déférés.
Crédit photo : CC0

Déférer automatiquement un mineur contrôlé avec un couteau sur lui. C’est ce que veut le Procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, dans une note interne envoyée le 29 mars dernier. En Île-de-France, les violences entre bandes rivales ont drastiquement augmenté l’année dernière.

Cette mesure mettra-t-elle fin aux rixes entre bandes ? C’est en tout cas l’objectif souhaité par le Procureur de la République de Paris. Selon Le Parisien, dans une note interne envoyée le 29 mars dernier, Rémy Heitz demande à ce que chaque mineur contrôlé avec un couteau soit immédiatement déféré. Concrètement, un jeune en possession d’une arme de catégorie D sera forcément envoyé devant la justice, ce qui n’est, pour le moment, pas le cas.

Le Procureur de la République de Paris s’explique : « ces armes de catégorie D font basculer un affrontement classique en bagarre à l’issue plus lourde, parfois mortelle ». « Jusqu’à présent, la confiscation de l’arme blanche était souvent privilégiée » ajoute-t-il.

L’Essonne, terreau des rixes entre bandes

En 2020, 357 rixes ont été recensées en France. C’est une augmentation de 24% par rapport à 2019. La majorité de ces rixes ont eu lieu en Île-de-France et surtout dans le département de l’Essonne où les violences ont augmenté de 80%.

Pourtant, en 2019, seulement 91 des 247 mineurs interpellés ont été déférés. Le Procureur de la République de Paris indique dans sa note interne qu’il faudra faire preuve de discernement. Mais des interdictions de paraître sur un territoire pourront aussi être prononcées.