Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Soulagement à Limeil-Brévannes : il n’y aura pas de prison !

02 octobre 2020 à 15h00 Par Maud Tambellini
Crédit photo : Imprim écran Twitter @LauStmartin

Les élus locaux ont laissé éclaté leur joie hier alors que le ministre de la justice Eric Dupont-Moretti a annoncé l’abandon d’un projet de construction de prison sur la commune de Limeil-Brévannes.

L’annonce avait soufflé un vent glacé sur Limeil-Brévannes en 2018. Le gouvernement envisageait de construire une structure d’accompagnement vers la sortie de prison sur la commune du Val-de-Marne.

Mais le projet avait immédiatement rencontré une très forte opposition au niveau local. Des élus étaient descendus dans la rue et une pétition en ligne a recueilli plus de 8 000 signatures.

Cette forte mobilisation a payé puisque le ministre de la justice Eric Dupont-Moretti a annoncé dans une lettre que le projet est abandonné.

«Le site initialement envisagé ne présente malheureusement pas toutes les conditions requises pour accueillir une telle structure», note le ministre de la Justice. «Je suis comme vous particulièrement sensible à ce que l'implantation d'une SAS soit compatible avec le tissu urbain et économique local. Dans ces conditions, je vous confirme que le site de Limeil-Brévannes ne sera pas retenu».

En lieu et place du terrain envisagé par le gouvernement pour la construction de la prison, la commune de Limeil-Brévannes prévoit la création d’une zone d’activité économique en prime de l’implantation d’une station du Câble A-Téléval. Il s’agit du premier projet de téléphérique urbain en Île-de-France qui doit relier Créteil à Villeneuve-Saint-Georges.