Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

Taylor Swift attaque en justice un parc d'attraction

26 février 2021 à 12h55 Par A.L.
Taylor Swift attaque "Evermore Park".
Crédit photo : Capture d'écran Instagram @Taylorswift

Il y a quelques semaines, "Evermore Park", un parc d'attraction de l'Utah, aux États-Unis, poursuivait Taylor Swift en justice assurant que la sortie de son album "Evermore" causait du tort au lieu. C'est aujourd'hui au tour de la chanteuse de porter plainte contre le parc. Explications.

Si le dernier album de Taylor Swift, Evermore, est un succès, il pose néanmoins problème au parc d'attraction "Evermore Park" situé dans l'Utah aux États-Unis. Il y a quelques semaines, ce dernier a poursuivi la star en justice pour "utilisation d'une marque déposée" en raison de la sortie de son opus qui, selon la direction du parc, sème la confusion auprès des éventuels visiteurs "qui se demandent si l’album Evermore est le résultat d’une collaboration entre le parc à thème Evermore et Taylor Swift". Pourtant, les responsables affirment qu’ils détiennent les droits de l’utilisation du nom Evermore. Selon eux, l’interprète de Shake it Off a violé ces droits en vendant des produits dérivés inspirés du titre de son album.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Taylor Swift (@taylorswift)

Taylor Swift riposte


Seulement voilà : l'affaire se corse. En effet, c'est aujourd'hui au tour de Taylor Swift de porter plainte contre "Evermore Park". La chanteuse américaine l'accuse d’avoir utilisé, à plusieurs reprises, ses chansons sans son autorisation, comme le rapporte Variety. L'interprète de Folklore a notamment indiqué que la BMI, l'association qui gère les droits d’auteurs des artistes américains, envoie de nombreuses mises en garde au parc depuis un an.

D’autres artistes à l'instar de Katy Perry, ABBA, les Beatles, Billy Joel, Britney Spears, Green Day ou encore Whitney Houston seraient également concernés. Si les avocats de Taylor Swift réclament des dommages et intérêts mais aussi l’interdiction stricte d’utiliser ses chansons sans autorisation, Evermore Park affirme que les écussons, les tote bags ou encore les porte-clés inspirés de l’album de la chanteuse ressemblent fortement aux souvenirs vendus par le parc. Affaire à suivre donc...