Trafic routier : moins de bouchons en 2020 à Paris

VOLTAGE
En 2020, en raison des deux confinements, le trafic raouter a été moins intense.
Crédit: Pixabay

13 janvier 2021 à 13h00 par Bertrand Loppin

L'épidémie de coronavirus et les deux confinements ont fait sensiblement baisser le trafic routier en région parisienne. Selon le baromètre Tom Tom Trafic Index publié le 13 janvier, les bouchons ont diminué de 7% en 2020 par rapport à l'année précédente.

Si la pandémie de coronavirus a considérablement perturbé notre quotidien, il a également bouleversé nos déplacements. Dans ce contexte particulier, la société Tom Tom, spécialisée dans la géolocalisation, vient de publier la 10e édition de son baromètre annuel sur le niveau d'embouteillage dans 416 villes de 57 pays. En France, en matière de bouchon, une fois encore, c’est Paris qui décroche la palme. La capitale occupe toujours la première place devant Marseille, Bordeaux et Grenoble.

Mais, cette année, ce baromètre présente un résultat particulier. Le coronavirus aura au moins eu un impact positif en réussissant à faire baisser les embouteillages. En effet, les deux confinements ont fait fortement baisser le volume de voitures en circulation. Pendant 94 jours, le trafic routier a été réduit de 50%. Du coup, les bouchons à Paris ont diminué de 7% en 2020 par rapport à l’année précédente. La journée la plus embouteillée a été enregistrée le 29 octobre, veille du deuxième confinement, avec un pic de bouchons atteint à 18 h.

Ce baromètre nous renseigne également sur la variation des vitesses de circulation. En janvier 2020, la vitesse moyenne a baissé de 13%. En revanche, sur les 11 autres mois, les automobilistes ont roulé plus vite du fait qu’il y avait moins de monde sur les routes. Ainsi, les vitesses moyennes les plus hautes ont été constatées au cours des mois d'avril, mai et novembre.

I