Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Trottinette électrique : les premières contraventions tombent à Paris

27 mars 2019 à 11h02 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Common Wikimédia

Sans attendre la loi d’orientation des mobilités (LOM), en débat actuellement au Parlement, la mairie de Paris a commencé à verbaliser les trottinettes en «free-floating» mal garés.

Les premières contraventions sont tombées. En déplacement dans les rues de la capitale avec des agents de la municipalité, Christophe Najdovski, l’adjoint parisien en charge des transports, a assisté mardi aux premières verbalisations de trottinettes électriques en «free-floating». Une amende de 35 euros pourra s’appliquer à ces véhicules en libre-service. Les usagers surpris sur les trottoirs pourraient aussi être verbalisés par les Agents de Surveillance de Paris (ASP), et écoper de 90 euros d’amende.

La municipalité parisienne a décidée de passer à l’action sans attendre la loi d’orientation des mobilités (LOM), en débat actuellement au Parlement. Il faut dire qu’avec ces consignes, les ASP ne chôment pas, comme a pu le constater Le Parisien, dans les rues de la capitale mardi. Une fois le numéro de série noté, les trottinettes mal garées ont été placées dans une camionnette, direction… la déchetterie la plus proche.

Sans immatriculation, « les trottinettes sont considérées comme des encombrants », a ainsi rappelé Christophe Najdovksi. Les opérateurs qui le souhaitent pourront alors venir récupérer les engins, moyennant le règlement d’une amende de 35€ par trottinette !