Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Un millier de formations aux métiers du numérique

27 septembre 2017 à 10h26 Par Mikaël Livret
Crédit photo : DR

Ce mercredi la Ville de Paris lance Paris Code 2. Le but : former les demandeurs d’emploi aux métiers du numérique.

C’est parti pour Paris Code saison 2 ! La Ville de Paris lance ce mercredi le second acte de son opération destinée à former les demandeurs d’emploi, qu’ils soient jeunes, en décrochage scolaire ou pas, seniors, en reconversion… Pour ce nouvel appel d’offres au moins un millier de formations seront à saisir sur le site de la Ville.

« Nous avons constaté en 2016 la transformation de l’économie avec le numérique. Mais aussi que ce secteur générait beaucoup d’opportunités. Par conséquent ce devait être un levier pour créer de l’emploi car 2 000 postes n’étaient pas pourvus, souligne-t-on à la mairie de Paris. Aujourd’hui beaucoup d’entreprises recrutent des analystes de données data, des personnes pour travailler dans la cybersécurité, la création de sites Web, les objets connectés, ou des aspects plus techniques ou créatifs du numérique… » Et de poursuivre : « En tant que collectivité publique nous avions donc un rôle à jouer pour aider ces entreprises à se développer en les mettant en relation avec un public demandeur comme les jeunes de certains quartiers populaires. »

Pour le stagiaire, tout est gratuit

Ainsi, la Ville a débloqué une enveloppe d’un million d’euros. Paris aide les entreprises qui répondent à l’appel d’offres pour s’équiper en matériel ou à agrandir leurs locaux et prend également en charge avec Pole emploi le coût des formations. Pour le stagiaire, tout est gratuit, insiste la mairie. Les formations coûtent en moyenne 7 000 à 8 000€ par personne. Des centres de formations, spécialisés dans le public en décrochage, celui en reconversion ou dédiés aux femmes sont ensuite chargés de dispenser les cours dans leurs locaux ou à distance.

1 270 stagiaires ont été formés aux métiers du numérique lors de la première édition. Dans ce lot, il a au bout du compte 33 % de développeurs, 19 % de marketing digital, 17 % de chefs de projet, consultants ou community manager, 11 % dans l’e-commerce, 3 % en cybersécurité (17 % sont classés divers).