Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Une amibe « mangeuse de cerveaux » retrouvée dans l’eau du robinet

28 septembre 2020 à 17h45 Par A.L.
Photo d'illustration
Crédit photo : Pixabay

Une amibe « mangeuse de cerveau » a été détectée dans le réseau d’eau potable aux Etats-Unis, dans l’Etat du Texas. Le micro-organisme, qui pénètre dans le corps humain par le nez, est déjà responsable de la mort d'un enfant de six ans.

Le 8 septembre dernier, Josiah McIntyre, un petit garçon de 6 ans originaire du Texas, aux États-Unis, a succombé à une bactérie mangeuse de chair qui a fini par attaquer son cerveau. En effet, Naegleria Fowleri, une abime mangeuse de cerveau a été retrouvée dans une réserve d’eau du sud de l’État. Ainsi, les autorités ont identifié deux sources possibles de contamination : une aire de jeux aquatique près du centre municipale, ou bien de l’eau consommée directement au domicile de l’enfant. Ce micro-organisme peut malheureusement provoquer une maladie appelée méningoencéphalite amibienne primitive, qui s'attaque très rapidement au cerveau et est la plupart du temps fatale.

Une crise sanitaire

"Je suis en colère, bouleversée, triste et navrée", a confié la mère du petit garçon décédé, expliquant à quel point il était important pour leur famille de connaître la vérité. "Je sais que cela ne le ramènera pas. Mais le fait que nous sachions comment il est tombé malade, comment il l'a contractée, pourra nous apporter la paix", a-t-elle ajouté. Par crainte d'une véritable crise sanitaire, les habitants de huit villes du Texas ont donc été appelés, ce vendredi 25 septembre, à ne surtout pas boire l’eau du robinet, à ne pas donner à boire aux animaux domestiques et à ne pas l'utiliser pour se laver mais ils ont ensuite été autorisés à l’utiliser après l’avoir fait bouillir. La population a par ailleurs été avertie qu’il ne fallait pas que l'eau rentre dans le nez. Selon le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies, entre 2009 et 2018, 34 infections à la Naegleria fowleri ont été recensées aux États-Unis.