Val-D’Oise : débat autour de la création d’une voie pour le covoiturage sur l’A15

VOLTAGE
Le tronçon concerné se situe entre Franconville et le Pont de Gennevilliers en direction de Paris.
Crédit: Common Wikimedia

8 février 2021 à 15h00 par Lucas Pierre

Le projet de création d'une voie de covoiturage sur l'A15, dans le Val-D'Oise, fait débat depuis quelques jours. Des élus locaux se sont réunis en conférence de presse pour dénoncer une initiative faite « dans l'urgence ».

Dédier une voie de l’A15 au covoiturage ? C’est non pour les élus locaux du Val-D’Oise concernés. Ce projet prévoit de réserver les 8 km de la voie de gauche d’un tronçon de l’A15, entre Franconville et le pont de Gennevilliers, au covoiturage ; c’est-à-dire aux véhicules comportant au moins deux voyageurs.

Un investissement de cinq millions d’euros

Réunis lors d’une conférence de presse, les élus locaux du Val-D’Oise concernés, soutenus par la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse, ont dénoncé ce projet « conduit par l’État dans l’urgence, sans concertation avec les collectivités locales » et qui coûterait cinq millions d’euros selon Marie-Christine Cavecchi, présidente Les Républicains du département du Val-D’Oise.

La présidente de la région estime de son côté que le timing est « inadapté ». Valérie Pécresse rappelle aussi qu’elle soutient le covoiturage, mais pas par la « suppression » d’une voie déjà existante.

I