Info locale

Val-de-Marne : la nationalité française refusée à une infirmière qui travaille trop

19 juillet 2019 à 10h02 Par Mikaël Livret
Crédit photo : PxHere

La préfecture ne lui a pas accordé la naturalisation parce qu’elle dépasse le temps légal de travail en France.

Une décision polémique. La préfecture du Val-de-Marne a refusé au mois de juin la nationalité française à une infirmière sous prétexte qu'elle travaille trop, et ne respecte pas le temps de travail légal autorisé, rapporte 20 Minutes. Sa demande de naturalisation est désormais ajournée pour une durée de 2 ans. 

La jeune femme, domiciliée à Boissy-Saint-Léger, cumule 3 emplois pour une durée mensuelle de 271 heures de travail. Ce qui est contraire à la loi française lui a répondu la préfecture. Cette professionnel de la santé travaille donc en moyenne 59 heures par semaine, alors que le maximum légal autorisé en France est fixé à 48 heures légales autorisées et "44 heures par semaine en moyenne sur une période de douze jours consécutifs", comme le rappelle le site gouvernemental service-public.fr.

C'est Nicolas Delage, un ami de l'infirmière, qui a décidé, vendredi dernier, de publier sur son compte Twitter la lettre reçue de la préfecture. "J’ai trouvé cela scandaleux", raconte-il à 20 Minutes. Un avis partagé depuis par de nombreux internautes.