Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Val-de-Marne: un facteur accusé d'avoir détourné 300 000 euros de chèques cadeaux

16 janvier 2018 à 10h32 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Pixabay

Il aurait détournée pour près de 300 000 euros de chèques cadeaux, à Vitry sur Seine (Val-de-Marne). Il a été interpellé vendredi dernier par hasard après un banal excès de vitesse.

Des croisières, des voyages à Rio, à Miami… Le postier de 29 ans menait la grande vie. Celui qui conduisait aussi une voiture de sport ne se refusait rien. Et pour cause. Lui et sa compagne profitait allégrement d’un juteux trafic mis en place depuis deux ans.

En poste sur une chaîne de distribution, il palpait discrètement les enveloppes bien garnies et récupérait discrètement les chèques cadeaux. Ensuite, soit il les utilisait, soit il les revendait sur internet et réglait évidemment ses luxueux achats en liquide, pour ne pas éveiller les soupçons. 

60 000 euros de chèques cadeaux dissimulé dans un coffre-fort

S’il n’y avait pas eu ce banal contrôle routier vendredi dernier, le petit manège du couple aurait pu durer longtemps. Mais voilà, tout a basculé vendredi dernier sur parking, à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne). La Brigade anti-criminalité départementale (Bac D) repère une Audi S3 qui roule un peu vite. Le conducteur, passablement stressé, n’a pas ses papiers sur lui. Les policiers décident de pousser un peu. 

Dans la voiture, ils découvrent 1 000 euros en liquide, trois Smartphones haut de gamme et des carnets de tickets Kadeo qui ne sont pas à son nom. C’est dans l’appartement du couple, à Vitry-sur-Seinen, que le magot est retrouvé. 60 000 euros de chèques cadeaux et près de 6 000 euros en cash sont ainsi dissimulés dans un coffre-fort.

La poste a annoncé ce lundi qu’elle avait porté plainte contre son facteur. « Nous l’avons mis à pied, souligne la direction. Chaque postier prête serment. Et ce serment, c’est la clé de voûte de la confiance entre la poste et ses clients. ». L’enquête est toujours en cours pour déterminer l’ampleur du détournement.