Variants brésiliens et sud-africains : mesures de surveillance renforcées

VOLTAGE
Dans le cas d'une contamination au variant brésilien ou sud-africain, la durée de la quarantaine ser
Crédit: Pixabay - photo d'illustration

8 février 2021 à 10h30 par Iris Mazzacurati

Face aux variants brésiliens et sud-africains du Covid-19, une note d'urgence a été adressée dimanche 7 février aux professionnels du secteur par la Direction générale de la Santé.

Les autorités sanitaires renforcent la surveillance face aux différents variants brésiliens et sud-africains, notamment, comme le rapporte BFM TV. Dans une note d'urgence adressée aux professionnels de la Santé, la Direction générale de la Santé (DGS) et son directeur, Jérôme Salomon, détaille la stratégie à mettre en place pour contrer la circulation de ces variants, aujourd'hui "minoritaires", mais qui "présentent un risque d'échappement immunitaire et vaccinal" :

- Séquençage de tous les tests positifs

Qu’ils soient antigéniques ou PCR, dès qu’un test se révélera positif, il devra faire obligatoirement l’objet d’un "criblage", réalisé dans un délai de 36 heures maximum, pour détecter s'il s'agit d'une contamination par une variante.
Si c’est le cas, la personne contaminée sera prévenue par le laboratoire où son dépistage a été réalisé.

- 10 jours d’isolement pour les cas positifs

Dans le cas d’une contamination au variant brésilien ou sud-africain, la durée de la quarantaine sera de 10 jours, au lieu des 7 actuellement en vigueur. Pour en sortir, un test sera systématiquement réalisé.

- 7 jours pour les cas contact négatifs

Dès qu’une personne est identifiée comme cas-contact aux variants sud-africains ou brésiliens, elle doit immédiatement se soumettre à un test PCR et non plus 7 jours après son dernier contact avec le malade.
Si le test est négatif, un délai de 7 jours doit être tout de même respecte, avec un test PCR à la fin de cette semaine d’isolement.

- Classe fermée dès le 1er cas, même contact

Dorénavant, si un élève ou un professeur est déclaré positif à l'un des deux variants, ou même seulement cas contact (un parent ou un membre de la fratrie étant porteur d'un des deux variants), la fermeture de la classe sera "automatiquement prononcée".

I