Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Insolite

Victime d'une maladie rare, il apprend aux urgences que son pénis se transforme en os

28 août 2019 à 17h40 Par A.L.
Un Américain de 63 ans a découvert qu'il souffrait de la maladie de La Peyronie - Photo d'illustration
Crédit photo : Pixabay

Après s'être rendu aux urgences pour une simple blessure au genou, un homme a appris qu'il souffrait d'une forme extrêmement grave de la maladie de La Peyronie et que son pénis se transformait en os.

Alors qu'il se rendait, au début du mois d'août, à l'hôpital Lincoln à New York pour une simple blessure au genou, un Américain de 63 ans a découvert qu'il souffrait de la maladie de La Peyronie. En effet, suite à sa chute, les médecins, qui ne détectent alors aucun traumatisme, décident tout de même d'effectuer une radio pelvienne, le patient affirmant être tombé sur les fesses. C'est là qu'ils découvrent avec stupeur, non pas une fracture du bassin mais une importante déformation de la hanche droite et une calcification complète du pénis. Mauvaise nouvelle : l'intégralité du corps de son pénis est en train de se transformer en os à cause d'un durcissement des tissus mous dû à une accumulation de sels de calcium. 

L'homme quitte l'hôpital contre l'avis des médecins

Ce symptôme hors du commun est dû à une forme très rare de la maladie de La Peyronie, qui n'avait alors pas encore été décelée chez le patient. "Une simple radiographie aux rayons X a montré une ossification pénienne de la totalité du corps du pénis qui pourrait être secondaire à la maladie de La Peyronie", explique, de son côté, la revue Urology Case Reports dans un article à paraître en septembre. Dans sa forme la plus courante, cette maladie s'apparente à une fibrose touchant la verge des hommes. Celle-ci se déforme alors, et l'homme souffre de douleurs érectiles. Selon l'Association française d'urologie (AFU), la maladie de Lapeyronie touche entre 3,4 et 9 % de la population homme adulte, la plupart du temps âgée entre 45 et 65 ans. Si cette maladie n'a aucun traitement curatif, plusieurs traitements ont toutefois été testés afin de tenter de diminuer la douleur ou encore la déformation du membre. Néanmoins, l'hôpital en charge du patient n'a pas pu procéder à des examens plus approfondis, ce dernier ayant décidé de quitter les lieux contre l'avis des médecins.