Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Villeparisis : un meurtrier a été libéré suite à une erreur de la prison

06 février 2019 à 09h56 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Common Wikimédia

Suspecté d’avoir tué un homme l’été dernier dans l’Oise, l’administration pénitentiaire a mis trop de temps à renvoyer les papiers de sa détention provisoire. Résultat : il est libre en attendant son procès.

Une erreur inadmissible. Le procureur de Senlis (Oise) ne mâche pas ses mots après la libération d’un détenu suspecté de meurtre. Le suspect a été placé en détention provisoire avec deux autres hommes. Ils auraient battu à mort un quadragénaire à Tillé (Oise) en juillet 2017, avant de le jeter dans un fossé.

Le 24 décembre dernier, ce prisonnier fait appel, par la voie de son avocat, de la prolongation de sa détention provisoire. Les papiers sont en règles mais ce type de demande n’abouti que très rarement. Sauf dans ce cas.

Le délai légal avait été dépassé

Pour une raison qui échappe encore à la logique, d’autant plus en 2019, l’administration pénitentiaire dans cet établissement de Villeparisis (Seine-et-Marne) a décidé de renvoyer les papier, non pas par mail, ou même par fax mais bien par courrier. Résultat ? Le pli n’est arrivé que le 11 janvier au parquet de Senlis.

Trop tard. Le délai légal avait été dépassé. La justice n’a eu d’autre choix que de déclarer la détention irrégulière. L’homme a été libéré et placé sous contrôle judicaire très strict, en attendant son procès.