Paris : la manifestation des « Hijabeuses » interdite par la préfecture de police

La manifestation des "Hijabeuses" interdite par la préfecture de police de Paris
La préfecture craint débordements et troubles à l'ordre public.
Crédit: CC0

9 février 2022 à 13h13 par Lucas Pierre

La manifestation des « Hijabeuses », organisée ce mercredi 9 février sur l’esplanade des Invalides à Paris, a été interdite par la préfecture de police hier en raison de la sécurité menacée des manifestants et de probables troubles à l’ordre public. Une décision contestée par le collectif organisateur du rassemblement qui a saisi le tribunal administratif.

La manifestation ne pourra pas avoir lieu. Un rassemblement, organisé ce mercredi 9 février sur l’esplanade des Invalides par « les Hijabeuses », pour l’autorisation du port du voile pour les femmes en compétitions sportives, a été interdit par la préfecture de police de Paris ce mardi 8 février. Dans un communiqué, la préfecture justifie cette décision en raison de la sécurité menacée des manifestants. « Il est à craindre que cette manifestation n’attire, outre les personnes qui la soutiennent, des personnes hostiles à la cause défendue et susceptibles d’en découdre avec les premiers » indique la préfecture de police dans un communiqué.

Parmi les causes de ce rassemblement désormais interdit par la préfecture de police de Paris : une loi portant sur le sport proposée par la majorité présidentielle et qui place députés et sénateurs en désaccord. Après un premier passage par l’Assemblée nationale, un amendement interdisant le port de « signes religieux ostensibles » dans une compétition sportive avait été voté par le Sénat – amendement ensuite effacé par les députés.

La date du 9 février, jour de retour du projet de loi devant les députés, avait donc été choisie par les « Hijabeuses ». Face à l’interdiction posée par la préfecture de police de Paris, le collectif indique avoir saisi le tribunal administratif.