Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus

Replay

La Minute Eco : les prix des carburants peuvent-ils encore augmenter ?

Puisque je vous parle automobile depuis lundi, j’ai décidé de continuer sur ma lancée.  Aujourd’hui, c’est le tarif des carburants à la pompe qui me préoccupe.

Depuis le début de l’année, le baril de pétrole brut a vu son prix flamber de près de 50 %... Pour faire simple, il a rejoint les niveaux atteints au moment de la crise des gilets jaunes. Le litre de Super sans plomb 95 dépasse désormais les 1€50. Sur autoroute, il dépasse les 1€70. Pour le diesel, c’est la barre des 1€40 qui est allégrement franchie. Il a pris 1 centime en 7 jours.

La question, évidemment, à la veille des grands départs c’est : est-ce que les prix des carburants peuvent encore augmenter ?

La réponse est, malheureusement, oui. Vous avez sans doute entendu dire que la reprise économique fulgurante dans certaines parties du monde, notamment en Asie et aux Etats-Unis, provoquait une pénurie de matière première, et une flambée des prix.

Dans votre magasin de bricolage, le bois brut se fait rare et cher. Sur les chantiers, le fer à bêton devient un produit de luxe. Et bien entendu, les avions se remettent enfin à voler.

En toute logique, la demande en pétrole atteint également des plus hauts historiques, et quand il y a de la demande, et bien, les prix augmentent, c’est on ne peut plus logique.

Résultat des courses, certains analystes envisagent que le prix du pétrole brut pourrait atteindre les 100 dollars dans les prochains mois. Pour nous, à la pompe, cela signifiera un litre de super à 1€65 ou 70. Et un litre de diesel bien au-dessus des 1€50.

Sauf si le gouvernement accepte de réduire les taxes sur les carburants, qui représentent les 3/4 de son prix.

Puisque je vous parle automobile depuis lundi, j’ai décidé de continuer sur ma lancée.  Aujourd’hui, c’est le tarif des carburants à la pompe qui me préoccupe. Depuis le début de l’année, le baril de pétrole brut a vu son prix flamber de près de 50 %... Pour faire simple, il a rejoint les niveaux atteints au moment de la crise des gilets jaunes.

Le litre de Super sans plomb 95 dépasse désormais les 1€50. Sur autoroute, il dépasse les 1€70. Pour le diesel, c’est la barre des 1€40 qui est allégrement franchie. Il a pris 1 centime en 7 jours. La question, évidemment, à la veille des grands départs c’est : est-ce que les prix des carburants peuvent encore augmenter ? La réponse est, malheureusement, oui. Vous avez sans doute entendu dire que la reprise économique fulgurante dans certaines parties du monde, notamment en Asie et aux Etats-Unis, provoquait une pénurie de matière première, et une flambée des prix. Dans votre magasin de bricolage, le bois brut se fait rare et cher. Sur les chantiers, le fer à bêton devient un produit de luxe. Et bien entendu, les avions se remettent enfin à voler. En toute logique, la demande en pétrole atteint également des plus hauts historiques, et quand il y a de la demande, et bien, les prix augmentent, c’est on ne peut plus logique. Résultat des courses, certains analystes envisagent que le prix du pétrole brut pourrait atteindre les 100 dollars dans les prochains mois. Pour nous, à la pompe, cela signifiera un litre de super à 1€65 ou 70. Et un litre de diesel bien au-dessus des 1€50. Sauf si le gouvernement accepte de réduire les taxes sur les carburants, qui représentent les 3/4 de son prix.

24 juin 2021

La Minute Eco : quelles conditions pour passer sa voiture en "collection"

Vous avez été plusieurs à me poser des questions sur la Minute Eco d’hier, et le passage consacré aux voitures dites de collection. Vous m’avez interrogé plus précisément sur l’obtention de la carte grise collection. Alors je reprends :

La condition principale, c’est bel et bien que le véhicule ait 30 ans ou plus. Condition subsidiaire : le véhicule doit passer au contrôle technique, mais il s’agit d’un contrôle technique allégé, simplifié, adapté aux véhicules anciens. Ce contrôle ne sera plus à passer tous les deux ans, mais tous les cinq ans.

Pour obtenir la carte grise collection, il faut remplir un dossier à télécharger sur le site de la Fédération Française des Véhicules d’Epoque. La démarche n’est pas gratuite, la fédération, qui est une association, demande 60 euros de frais de dossier.

Vous m’avez demandé ce que l’on peut faire après avec une voiture collection. En théorie, son usage se limite aux loisirs : en gros, on considère qu’on n’utilise un véhicule de collection que pour aller se balader. Mais en pratique, rien ne vous empêche d’aller faire vos courses avec, d’aller chercher quelqu’un à la gare, bref, de vous en servir normalement, comme une voiture de tous les jours. La seule vraie restriction, c’est qu’en théorie, une voiture de collection, on n’a pas le droit de l’utiliser pour se rendre sur son lieu de travail.

C’est là que le bât blesse : si vous étiez contrôlé un jour au volant de votre voiture de collection, il est inconcevable que le policier vous demande où vous allez avec. Et s’il le faisait quand même, vous pourriez lui répondre absolument ce que vous voulez : promenade ou course, tout, sauf “je vais travailler avec” évidemment. Le contrôle s'arrête là. Pour ceux qui circulent en ancienne, la réalité est toute autre : quand un policier ou un gendarme vous arrête, c’est bien plus pour le plaisir de la regarder et de discuter avec vous que pour réellement en contrôler les papiers.

Vous avez été plusieurs à me poser des questions sur la Minute Eco d’hier, et le passage consacré aux voitures dites de collection. Vous m’avez interrogé plus précisément sur l’obtention de la carte grise collection. Alors je reprends : La condition principale, c’est bel et bien que le véhicule ait 30 ans ou plus. Condition subsidiaire : le véhicule doit passer au contrôle technique, mais il s’agit d’un contrôle technique allégé, simplifié, adapté aux véhicules anciens. Ce contrôle ne sera plus à passer tous les deux ans, mais tous les cinq ans. Pour obtenir la carte grise collection, il faut remplir un dossier à télécharger sur le site de la Fédération Française des Véhicules d’Epoque. La démarche n’est pas gratuite, la fédération, qui est une association, demande 60 euros de frais de dossier. Vous m’avez demandé ce que l’on peut faire après avec une voiture collection. En théorie, son usage se limite aux loisirs : en gros, on considère qu’on n’utilise un véhicule de collection que pour aller se balader. Mais en pratique, rien ne vous empêche d’aller faire vos courses avec, d’aller chercher quelqu’un à la gare, bref, de vous en servir normalement, comme une voiture de tous les jours. La seule vraie restriction, c’est qu’en théorie, une voiture de collection, on n’a pas le droit de l’utiliser pour se rendre sur son lieu de travail. C’est là que le bât blesse : si vous étiez contrôlé un jour au volant de votre voiture de collection, il est inconcevable que le policier vous demande où vous allez avec. Et s’il le faisait quand même, vous pourriez lui répondre absolument ce que vous voulez : promenade ou course, tout, sauf “je vais travailler avec” évidemment. Le contrôle s'arrête là. Pour ceux qui circulent en ancienne, la réalité est toute autre : quand un policier ou un gendarme vous arrête, c’est bien plus pour le plaisir de la regarder et de discuter avec vous que pour réellement en contrôler les papiers.

23 juin 2021

La Minute Eco : votre auto a plus de 30 ans ? Passez-la en "voiture de collection"

7 automobilistes sur 10 vont avoir un problème dans les deux à trois prochaines années. Le chiffre n’est pas de moi, mais de l’association 40 millions d’automobilistes : avec la création de plus de 150 ZFE, les zones à faibles émissions réparties un peu partout sur le territoire français, ce sont 17 millions de véhicules à 2 ou 4 roues qui n’auront, en effet, plus le droit de circuler partout.

Tous ? Non : il y a plusieurs exceptions. Tout d’abord, les véhicules utilisés par les professionnels peuvent obtenir des dérogations. Pour faire simple, il faut prouver que l’on ne peut pas remplacer le véhicule tout de suite pour des raisons économiques. Mais cela ne permet que d’obtenir un délai de sursis, ce n’est pas une dérogation permanente.

Pour les particuliers, la réponse des autorités est celle des aides à la conversion. Avec les différentes primes, on peut acheter une voiture électrique, ou classée Crit’Air 1 en bénéficiant de milliers d’euros de primes et bonus divers. Mais à la fin, il faut quand même sortir des sous ou s’endetter.

Il reste enfin une dernière option : vous avez une voiture âgée de plus de 30 ans. Si c’est le cas, vous pouvez alors demander à faire passer sa carte grise en carte grise “collection”. Mais pour cela, il y a tout de même une condition : il faut que la voiture soit un minimum propre, qu’elle ait bonne allure. C’est, en effet, la FFVE, la fédération française des véhicules d’Epoque qui va instruire le dossier, et vous délivrer les papiers vous permettant de demander une carte grise collection. Et pour cela, elle demande notamment des photos du véhicule. En revanche, contrairement aux idées reçues, toutes les voitures de plus de 30 ans peuvent être classées collection. La 106, par exemple, fête ses 30 ans : une 106 ayant encore bonne allure, est donc une voiture de collection, si son propriétaire en fait la demande.

Avantage, outre le droit de circuler dans les ZFE, une assurance à prix réduit, et un contrôle technique allégé, une fois tous les 5 ans !

7 automobilistes sur 10 vont avoir un problème dans les deux à trois prochaines années. Le chiffre n’est pas de moi, mais de l’association 40 millions d’automobilistes : avec la création de plus de 150 ZFE, les zones à faibles émissions réparties un peu partout sur le territoire français, ce sont 17 millions de véhicules à 2 ou 4 roues qui n’auront, en effet, plus le droit de circuler partout. Tous ? Non : il y a plusieurs exceptions. Tout d’abord, les véhicules utilisés par les professionnels peuvent obtenir des dérogations. Pour faire simple, il faut prouver que l’on ne peut pas remplacer le véhicule tout de suite pour des raisons économiques. Mais cela ne permet que d’obtenir un délai de sursis, ce n’est pas une dérogation permanente. Pour les particuliers, la réponse des autorités est celle des aides à la conversion. Avec les différentes primes, on peut acheter une voiture électrique, ou classée Crit’Air 1 en bénéficiant de milliers d’euros de primes et bonus divers. Mais à la fin, il faut quand même sortir des sous ou s’endetter. Il reste enfin une dernière option : vous avez une voiture âgée de plus de 30 ans. Si c’est le cas, vous pouvez alors demander à faire passer sa carte grise en carte grise “collection”. Mais pour cela, il y a tout de même une condition : il faut que la voiture soit un minimum propre, qu’elle ait bonne allure. C’est, en effet, la FFVE, la fédération française des véhicules d’Epoque qui va instruire le dossier, et vous délivrer les papiers vous permettant de demander une carte grise collection. Et pour cela, elle demande notamment des photos du véhicule. En revanche, contrairement aux idées reçues, toutes les voitures de plus de 30 ans peuvent être classées collection. La 106, par exemple, fête ses 30 ans : une 106 ayant encore bonne allure, est donc une voiture de collection, si son propriétaire en fait la demande. Avantage, outre le droit de circuler dans les ZFE, une assurance à prix réduit, et un contrôle technique allégé, une fois tous les 5 ans !

22 juin 2021

La Minute Eco : mettez votre voiture en location, c’est le moment !

Vous avez peut-être entendu dire qu’il allait être très difficile de louer une voiture cet été, pour les vacances. Sauf à la payer à prix d’or.

Comme souvent, je vous propose de faire d’une contrainte, une opportunité.

Si vous avez une voiture, et résidez dans une zone touristique, ou tout simplement à proximité d’une grande ville, vous pouvez tout à fait la mettre en location.

Bien évidemment, sont recherchées prioritairement les berlines familiales, les breaks, les breaks ou les monospaces. Mais on cherche aussi parfois la petite voiture qui permettra juste d’aller faire des courses quand on est dans une location un peu isolée...

Pour comprendre qui a besoin de louer une voiture, retenez simplement que dans une ville comme Paris, 3 habitants sur 4 n’en ont plus ! Ils partent donc en vacances en train, et ont besoin d’un véhicule sur leur lieu de villégiature, ou bien louent une voiture pour partir en vacances avec.

Côté rémunération, elle est loin d’être nulle. J’ai longtemps loué le monospace familial pour un week-end ou une semaine : cela me rapportait entre 200 et 800 euros. Bien sûr, pendant ce temps-là, votre voiture fait des kilomètres en plus, elle s’use, mais la rémunération dépasse largement son usure.

Seule limite : on ne peut pas louer une voiture trop ancienne, les plateformes refusent les véhicules qui ont dépassé un certain kilométrage et un certain âge. Il n’empêche, dans certaines petites villes, certains loueurs particuliers en ont fait un business, et proposent 3,4 5 voitures ou plus encore à la location.

Vous avez peut-être entendu dire qu’il allait être très difficile de louer une voiture cet été, pour les vacances. Sauf à la payer à prix d’or. Comme souvent, je vous propose de faire d’une contrainte, une opportunité. Si vous avez une voiture, et résidez dans une zone touristique, ou tout simplement à proximité d’une grande ville, vous pouvez tout à fait la mettre en location. Bien évidemment, sont recherchées prioritairement les berlines familiales, les breaks, les breaks ou les monospaces. Mais on cherche aussi parfois la petite voiture qui permettra juste d’aller faire des courses quand on est dans une location un peu isolée... Pour comprendre qui a besoin de louer une voiture, retenez simplement que dans une ville comme Paris, 3 habitants sur 4 n’en ont plus ! Ils partent donc en vacances en train, et ont besoin d’un véhicule sur leur lieu de villégiature, ou bien louent une voiture pour partir en vacances avec. Côté rémunération, elle est loin d’être nulle. J’ai longtemps loué le monospace familial pour un week-end ou une semaine : cela me rapportait entre 200 et 800 euros. Bien sûr, pendant ce temps-là, votre voiture fait des kilomètres en plus, elle s’use, mais la rémunération dépasse largement son usure. Seule limite : on ne peut pas louer une voiture trop ancienne, les plateformes refusent les véhicules qui ont dépassé un certain kilométrage et un certain âge. Il n’empêche, dans certaines petites villes, certains loueurs particuliers en ont fait un business, et proposent 3,4 5 voitures ou plus encore à la location.

21 juin 2021

La Minute Eco : signal-arnaques.com, un bon plan pour éviter les arnaques

Vous vous êtes fait arnaquer. Ca nous arrive à tous, même, et je dirai, surtout à moi, vu que j’expérimente un peu tout, justement pour pouvoir alimenter la Minute Eco en bons plans ou au contraire, vous avertir de certains pièges ou dangers.

Jusqu’ici, en cas de souci, on avait tendance à se défouler sur les réseaux sociaux. Parfois, quand le community manager de la marque interpellée fait bien son boulot, on reçoit un message privé, et une proposition d’assistance, et le problème se débloque. Quand c’est possible évidemment...

Mais il faut bien le dire, la plupart du temps, quand on râle sur les réseaux sociaux, une fois les quelques messages de copains qui vous plaignent ou vous taquinent, ça n’avance pas beaucoup.

C’est là qu’arrive Signal-arnaques.com. Ce site, qui existe déjà depuis plusieurs années, est devenu une quasi-référence dans son domaine. Et ces derniers temps, notamment pendant les confinements, il a considérablement augmenté son audience. A tel point que le site recense aujourd’hui 450 000 arnaques en tout genre.

Petit conseil d’ami : si vous avez un doute sur un site marchand, ou sur une entreprise qui vous propose un produit ou un service, allez voir ce qu’en disent les internautes sur signal-arnaques. Pas de messages ? Tout va à priori bien. 2/3 posts doivent commencer à attirer votre attention. Et si les messages de plaintes se comptent par dizaines, alors, vous savez ce qu’il vous reste à faire...

Vous vous êtes fait arnaquer. Ca nous arrive à tous, même, et je dirai, surtout à moi, vu que j’expérimente un peu tout, justement pour pouvoir alimenter la Minute Eco en bons plans ou au contraire, vous avertir de certains pièges ou dangers. Jusqu’ici, en cas de souci, on avait tendance à se défouler sur les réseaux sociaux. Parfois, quand le community manager de la marque interpellée fait bien son boulot, on reçoit un message privé, et une proposition d’assistance, et le problème se débloque. Quand c’est possible évidemment... Mais il faut bien le dire, la plupart du temps, quand on râle sur les réseaux sociaux, une fois les quelques messages de copains qui vous plaignent ou vous taquinent, ça n’avance pas beaucoup. C’est là qu’arrive Signal-arnaques.com. Ce site, qui existe déjà depuis plusieurs années, est devenu une quasi-référence dans son domaine. Et ces derniers temps, notamment pendant les confinements, il a considérablement augmenté son audience. A tel point que le site recense aujourd’hui 450 000 arnaques en tout genre. Petit conseil d’ami : si vous avez un doute sur un site marchand, ou sur une entreprise qui vous propose un produit ou un service, allez voir ce qu’en disent les internautes sur signal-arnaques. Pas de messages ? Tout va à priori bien. 2/3 posts doivent commencer à attirer votre attention. Et si les messages de plaintes se comptent par dizaines, alors, vous savez ce qu’il vous reste à faire...

18 juin 2021

La Minute Eco : un site pour économiser sur les cours de conduite

1 800 euros : d’après les chiffres communiqués par le ministère de l’intérieur, c’est la somme moyenne dépensée par les candidats au permis de conduire. Une sacrée somme à débourser, surtout quand il y a plusieurs permis à financer dans la famille.

Bien évidemment, ce qui pèse le plus dans le budget “permis”, ce sont les heures de conduite. La loi prévoit un minimum de 20 heures, mais en moyenne, les élèves doivent en rajouter une petite quinzaine pour être prêts à passer ou à repasser l’épreuve pratique du permis.

C’est dommage, parce que, vos enfants ont dû vous le dire, on passe pas mal de temps à l’arrêt, moteur éteint, à se faire expliquer telle ou telle règle par le moniteur. D’après les fondateurs de l’auto-école en ligne Cours2conduite.com, sur 20 heures, 5 sont consommées à écouter les conseils du mono sans conduire.

C’est pour cette raison que chez cours2conduite.com, les explications sont digitalisées : avant et après le cours de conduite, l’élève doit aller consulter des vidéos pédagogiques avec son smartphone ou son ordinateur. Il doit également répondre à des quizz pour vérifier s’il a bien retenu la leçon... En quelque sorte, il a des devoirs à faire à la maison.

Résultat : le prix du permis, les fameux “packs tout compris”, est diminué d’autant : Cours2conduite propose le permis boîte automatique à 399 euros, et le permis boîte manuelle à 599 euros.

Bien sûr, comme toutes les auto-écoles en ligne, cours2conduite est d’abord accessible dans les grandes villes. Mais ses moniteurs récupèrent les élèves sur le parvis des gares SNCF. Et il est tout à fait possible de grouper les heures de cours, 2 heures par 2 heures.

1 800 euros : d’après les chiffres communiqués par le ministère de l’intérieur, c’est la somme moyenne dépensée par les candidats au permis de conduire. Une sacrée somme à débourser, surtout quand il y a plusieurs permis à financer dans la famille. Bien évidemment, ce qui pèse le plus dans le budget “permis”, ce sont les heures de conduite. La loi prévoit un minimum de 20 heures, mais en moyenne, les élèves doivent en rajouter une petite quinzaine pour être prêts à passer ou à repasser l’épreuve pratique du permis. C’est dommage, parce que, vos enfants ont dû vous le dire, on passe pas mal de temps à l’arrêt, moteur éteint, à se faire expliquer telle ou telle règle par le moniteur. D’après les fondateurs de l’auto-école en ligne Cours2conduite.com, sur 20 heures, 5 sont consommées à écouter les conseils du mono sans conduire. C’est pour cette raison que chez cours2conduite.com, les explications sont digitalisées : avant et après le cours de conduite, l’élève doit aller consulter des vidéos pédagogiques avec son smartphone ou son ordinateur. Il doit également répondre à des quizz pour vérifier s’il a bien retenu la leçon... En quelque sorte, il a des devoirs à faire à la maison. Résultat : le prix du permis, les fameux “packs tout compris”, est diminué d’autant : Cours2conduite propose le permis boîte automatique à 399 euros, et le permis boîte manuelle à 599 euros. Bien sûr, comme toutes les auto-écoles en ligne, cours2conduite est d’abord accessible dans les grandes villes. Mais ses moniteurs récupèrent les élèves sur le parvis des gares SNCF. Et il est tout à fait possible de grouper les heures de cours, 2 heures par 2 heures.

17 juin 2021