Retard de livraison RER D et E : les patrons d’Alstom et la SNCF auditionnés

RER D et E : les patrons d’Alstom et la SNCF auditionnés
RER D et E : les patrons d’Alstom et la SNCF auditionnés
Crédit: RER D

9 décembre 2021 à 11h20 par Michaël Livret

Les nouvelles rames seront livrées avec 18 mois de retard. « Inacceptable » avait dénoncé Île-de-France Mobilités et la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse qui demandent des comptes et le respect du calendrier initial de mise en service en 2023.

Calendrier maintenu. Le Conseil d’Île-de-France Mobilités (IDFM) a auditionné ce jeudi 9 décembre Henry Poupart-Lafarge, Président Directeur Général d’Alstom et Jean-Pierre Farandou, Président Directeur Général de SNCF, après l’annonce du retard important pris par Alstom dans la livraison des 71 premiers RER de nouvelle génération destinés aux lignes D et E du RER.

1,23 million d’usagers quotidien 

Alstom a fait savoir à la SNCF et Île-de-France Mobilités que ce train sera livré avec 18 mois de retard. La COVID n’est à l'origine que de quelques mois de retard.

Alstom et la SNCF se sont engagés à tenir le planning de référence présenté à Île-de-France Mobilités, qui prévoit une mise en service commerciale en février 2023, dans le meilleur des scénarios, détaille IDFM dans un communiqué. Les rames devaient commencer à être livrées à partir de 2021 sur les lignes des RER D et E afin d’en améliorer la régularité. 

À terme, selon IDFM1,23 million de voyageurs bénéficieront quotidiennement de ces rames à la fin du déploiement des 262 rames prévues pour les lignes D (130 rames) et E (132 rames).