Sécheresse : le préfet de Seine-et-Marne interdit les feux d’artifice du 14 juillet

6 juillet 2023 à 7h24 par Michaël Livret

Sécheresse : le préfet de Seine-et-Marne interdit les feux d’artifice du 14 juillet
Des feux d'artifice annulés cette année en Seine-et-Marne pour le 14 juillet
Crédit: CCO

En raison de l’épisode de sècheresse en cours, la préfecture de Seine-et-Marne interdit les traditionnels feux d’artifices à moins de 200m d’une zone boisée. La ville de Chelles annule ses festivités du 14 juillet.

Pas de fête, pas d’artifice. Pas d’artifice, pas de feu. Le préfet de la Seine-et-Marne, Lionel Beffre, a décidé d’interdire les feux d’artifice lors des festivités du 14 juillet en raison de l’épisode de sécheresse qui frappe le département depuis le printemps.

La commune de Chelles par ex s’est vue contrainte d’annuler ses festivités, et dce n'est pas la seule : 

Dammartin-en-Goële : le feu d’artifice est annulé mais le bal et la retraite aux flambeaux sont maintenus.

Lizy-sur-Ourcq : le feu d’artifice du 13 juillet est annulé.

Othis : feu annulé, mais le bal et les food trucks sont maintenus.

Saint-Mard : feu annulé en raison de la proximité de surfaces boisées et des risques d’incendie. Il sera tiré lors du marché de Noël, samedi 2 décembre 2023. 

Villeparisis : pas de feu d’artifice du 13 juillet, la mairie appelle néanmoins les Villeparisiens à se réunir de 19 h à 22h30 au stade des Petits Marais pour « célébrer la Fête nationale autour d’un pique-nique républicain. »

Torcy : le feu d’artifice du 14 juillet est reporté en décembre. « Le site magnifique du parc des Droits de l’Enfant, qui accueille traditionnellement cette manifestation, ne permet pas de se conformer à cet arrêté au regard de la proximité directe des espaces boisés avec la zone de tir », a expliqué la mairie dans un communiqué.

Le Préfet de Seine-et-Marne a pris un arrêté indiquant que jusqu’au 31 octobre 2023, tous types de feux sont interdits à l’intérieur et jusqu’à 200 mètres des espaces sensibles (espaces boisés, forêts, bosquets...). Cette interdiction s’applique à tous les feux, y compris les feux d’artifice et feux festifs, détaille un communiqué de la ville de Chelles.

 

Pas de solution de repli

Plusieurs facteurs motivent cette décision dont le risque d’incendie des bois et forêts en Seine-et-Marne et l’augmentation de la fréquence des épisodes de canicule et de sècheresse qui conduit à éviter systématiquement l’usage du feu pendant la période à risque dans une logique de prévention.

La deuxième commune la plus peuplée de Seine-et-Marne a tenté de trouver une solution de repli, en lien avec les services de l’État et les Pompiers (le complexe sportif Maurice Baquet, le parking de Leroy Merlin, les Bords de Marne...).

Mais compte tenu des nouvelles règles prévues dans l’arrêté préfectoral, aucun lieu à Chelles ne remplit les conditions de sécurité pour l’organisation d’un feu d’artifice cette année, précise la municipalité, contrainte et forcée d’annuler ses festivités du 14 juillet.

D'autres annulations suite aux violences urbaines

Plusieurs autres mairies de la Seine-et-Marne ont décidé d'annuler les festivités de la fête nationale en raison des violences urbaines survenues après la mort de Nahel, le 27 juin à Nanterre. C'est le cas des communes de Vaires-sur-Marne, Bussy-Saint-Georges ou Claye-Souilly.