Un an après l'assassinat de Samuel Paty, Conflans-Sainte-Honorine rend hommage à son professeur

Des enseignants de Conflans-Sainte-Honorine rendent hommage à Samuel Paty.
Des enseignants de Conflans-Sainte-Honorine rendent hommage à Samuel Paty.
Crédit: BERTRAND GUAY / AFP

15 octobre 2021 à 12h40 par Mathieu Message

Un an après l'assassinat de Samuel Paty, le professeur décapité à la sortie de son établissement par un islamiste le 16 octobre 2020, Conflans-Sainte-Honorine a prévu plusieurs cérémonies dès ce vendredi 15 octobre. Reportage auprès de la jeunesse de Conflans.

C'est un anniversaire dont la France se serait bien passé. Voici un an que Samuel Paty a été froidement assassiné à la sortie de son collège. Cet enseignant de Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, avait été froidement décapité par un jeune homme d’origine tchétchène. Un meurtre horrible qui a pris place dans la rue, à moins de 300 mètres du collège du Collège du Bois d’Aulne, établissement dans lequel Samuel Paty officiait. Ce dernier avait montré des caricatures de Mahomet en classe lors d’un cours sur la liberté d’expression, poussant son meurtrier à passer à l'acte.
 

Un hommage discret pour honorer Samuel Paty

 
Un an après l’attentat contre le professeur d’Histoire-Géographie, le collège et la ville cherchent l'hommage le plus digne pour l’enseignant. Une cérémonie a lieu ce vendredi 15 octobre, dans le collège du Bois d'Aulne, avant une cérémonie publique samedi à 15h30, place de la Liberté.
 
Des événements auxquels vont participer les élèves. Théo est en 4e au collège du Bois d'Aulne. L'organisation s'est faite dans l'intimité : "Ils nous ont distribués une feuille pour voir si on voulait participer ou non à l'hommage. C'était un prof super gentil, qui n'avait rien fait de mal, et qui a été assassiné. C'est vraiment inacceptable pour moi, donc c'est important que j'y participe."
 
Un évènement tragique qui a touché toute la jeunesse de Conflans-Sainte-Honorine. Oscar et Tom sont en Première au lycée Jules Ferry, situé à quelques mètres du Bois d'Aulne : "Nous avons des camarades qui l'ont eu en classe, ils ont été choqués par ce qui s'est passé. Certains de nos professeurs ont eu Samuel Paty comme collègue et sont très touchés par sa mort. C'est un événement très grave, et ça n'aurait évidemment jamais dû se passer. C'est important de se rendre à l'hommage, que ce soit pour tourner la page tout en restant dans le soutien auprès de sa famille et du collège du Bois d'Aulne."
 
Les anciens élèves du collège du Bois d'Aulne ont d'ailleurs été invités à rendre hommage à Samuel Paty. Bien que des cérémonies soient organisées, beaucoup de collégiens et lycéens de Conflans-Sainte-Honorine regrettent le manque de communication et d'échanges à propos de cet événement dans leurs établissements.
Affiche de l'hommage à Samuel Paty dans les rues de Conflans-Sainte-Honorine.
Affiche de l'hommage à Samuel Paty dans les rues de Conflans-Sainte-Honorine.
Crédit: Mathieu MESSAGE
Reportage à Conflans-Sainte-Honorine, sur l'hommage à Samuel Paty.
Reportage à Conflans-Sainte-Honorine, sur l'hommage à Samuel Paty.
Crédit: Mathieu MESSAGE

Une profession qui réagit face à ce drame

L'assassinat de Samuel Paty est lié à un cours d'éducation civique où des caricatures de Mahomet ont été montrées en classe. Un an après, beaucoup de professeurs cherchent à parler de cet événement et sensibiliser sur la liberté d'expression. Pierrick Pogut, membre de l’association des professeurs d’histoire et de géographie témoigne sur la manière dont il dirige ses cours : "Si l'événement est terrible, cela n'a rien changé dans ma manière d'enseigner. J'ai toujours essayé d'aborder des sujets qui peuvent être un peu périlleux ou qui entraînent un débat. Je pense que c'est notre métier d'enseignants, et encore plus les professeurs d'Histoire-Géographie. Par contre, je sais que certains collègues se censurent, et j'utilise vraiment ce terme-là, par peur des réactions de certains élèves."

Plusieurs professeurs de Conflans-Sainte-Honorine ont décidé de consacrer des heures de cours au sujet de Samuel Paty. Une minute de silence se tiendra ce vendredi dans les établissements scolaires en France.

Témoignage de Pierrick Pogut, membre de l’association des professeurs d’Histoire-Géographie.
Témoignage de Pierrick Pogut, membre de l’association des professeurs d’Histoire-Géographie.
Crédit: Théo Palut