Une double prime de 100€ pour vous inciter à covoiturer en 2023

Une double prime de 100€ pour vous inciter à covoiturer en 2023
Illustration - Les nouveaux covoitureurs seront récompensés
Crédit: Chabe01

13 décembre 2022 à 11h04 par Michaël Livret

Le gouvernement annonce un coup de pouce de 100€ aux automobilistes qui rejoindront une plateforme de covoiturage en 2023, sur les courts comme sur les longs trajets.

Prime aux petits nouveaux. Le gouvernement veut donner un nouveau coup d'accélérateur à la pratique du covoiturage, plombée ces dernières années par la crise du Covid. L’exécutif dégaine donc une prime de 100€.

Cette prime sera versée seulement aux nouveaux inscrits sur les plateformes de covoiturage du quotidien (soit des trajets de moins de 80 kilomètres), avec 25 euros versés dès le premier trajet, et 75 euros supplémentaires si 9 trajets sont réalisés dans les trois mois suivants.

Une prime en cash ou sous forme de bons d’achat

Une autre prime de 100 euros, cumulable, sera versée aux nouveaux inscrits réalisant trois trajets sur une longue distance.

Ces sommes seront versées directement par les plateformes de covoiturage, qui en fixeront les détails. La prime pourra également être versée sous forme de bons d'achat.

Ce bonus permet d’"entretenir cette boule de neige, alors que le plus difficile est de faire son premier covoiturage. 90% des conducteurs qui font le saut enchaînent 80 covoiturages sur les 12 premiers mois, souligne Olivier Binet, président de la plateforme de covoiturage Karos financée par collectivités et entreprises".

Une économie de 1.000 euros par an

"Il y a un vrai intérêt financier mais ça représente aussi un gain écologique et social important : on rencontre des gens, des amis, des collègues. C’est sympa de covoiturer et on se rend compte que ça ne change pas grand-chose à notre quotidien", selon sa plateforme.

Pour Nicolas Brusson, cofondateur de BlaBlaCar, "le bonus va être une première étape vers un usage plus fréquent. Un conducteur qui choisit de covoiturer régulièrement sur ses trajets du quotidien peut économiser plus de 1.000 euros par an".

Le but est de passer de 900.000 trajets mensuels aujourd'hui à trois millions dans quelques années. Alors que 50 millions de sièges vides circulent chaque jour, tripler le nombre de covoitureurs permettrait d'éviter 4,5 millions de tonnes de CO2 par an, selon le ministère des Transports.