Pourquoi voir quelqu’un bailler nous fait bailler ? Voilà enfin la réponse !

Photo d'illustration - Pixabay
04 mars 2018
Par Stéphane Hubert
C’est un des grands mystères de la vie. Cette envie irrésistible de bailler qui semble contagieuse aux hommes.

Vous êtes en face d’un ami. Ce dernier baille. Et vous, sans qu’aucune forme de résistance ne soit possible, vous le suivez dans son bâillement. Un phénomène dont nous avons tous déjà fait l’expérience et qui ressemble à s’y méprendre à une contagion. Pourtant, tout viendrait surtout et essentiellement de vos neurones.

Il n’y a que baille qui baille

Il faut déjà savoir que le bâillement est un geste commun à tous les vertébrés. Chat, chien, gorille, homme… tout le monde baille. Et son apparition chez l’homme se ferait même déjà dans le ventre de la mère, avant même la naissance. Son utilité hypothétique : oxygéner le cerveau, mais rien n’est moins sûr.

Mais pourquoi alors suivons-nous le bâillement de ceux que nous voyons faire ? Eh bien, tout serait une question d’empathie. La perception de ce mouvement chez autrui déclencherait notre capacité de mimétisme due à nos neurones moteurs, que l’on appelle aussi les neurones miroirs. Le bâillement réveillerait votre cerveau, et le fait de bailler à votre tour viendrait d’un besoin de communication avec les gens autour de vous.

Et il a été prouvé que plus vous êtes proches d’une personne, plus votre capacité à imiter son bâillement sera forte. C’est simplement une façon de dire « Ne t’inquiète pas, je suis comme toi, et je te suis dans quoi que tu fasses. ».

A vous maintenant de tester vos amis. Qui suivra votre bâillement le plus vite ?