Crack à Paris : Jean Castex donne son accord pour la création de nouvelles « salles de shoot »

Crack à Paris : Jean Castex donne son accord pour la création de « salles de shoot »
L'objectif est d'accueillir les nombreux toxicomanes aux alentours des Jardins d'Eole.
Crédit: CC

15 septembre 2021 à 13h34 par Lucas Pierre

Le Premier ministre, Jean Castex, a donné son feu vert, ce mercredi 15 septembre, pour l’ouverture de nouvelles « salles de shoot » à Paris. Il s’agissait d’une demande de la maire PS Anne Hidalgo à la fin du mois d’août dans un courrier envoyé au chef de l’exécutif. Avec pour objectif de répondre à la présence de nombreux toxicomanes autour du Jardin d’Eole.

Anne Hidalgo pourra donc aménager de nouveaux lieux pour accueillir les consommateurs de crack à Paris. Le Premier ministre, Jean Castex, a donné son accord, ce mercredi 15 septembre, à la maire PS de la capitale pour engager la création de nouvelles « salles de shoot ». L’édile avait émis cette demande à la fin du mois d’août dernier pour répondre à la présence de nombreux toxicomanes aux alentours des Jardins d’Eole (XXe).

Le Premier ministre affirme en revanche émettre une réserve sur l’emplacement de l’une de ces salles, prévue pour être installée à proximité d’une école du même arrondissement selon un courrier que s’est procuré l’Agence France Presse (AFP). Dans le courrier envoyé à Jean Castex à la fin du mois d’août, Anne Hidalgo propose l’ouverture de quatre nouvelles « salles de shoot ». Elles pourraient être installées dans les Xè, XIXè et XXè arrondissements. La maire de Paris entend par ailleurs adapter des salles qui ne proposent pas encore de la consommation de drogue dans le XVIIIè afin d’ouvrir tout de suite de nouvelles « salles de shoot ».

La question de l’accueil des toxicomanes dans ces centres fait encore débat aujourd’hui, même au sein du gouvernement, ce type de mesure n’étant pas approuvé par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. On affirme pourtant que le bilan des « salles de shoot » est positif du côté du cabinet du ministère de la Santé après l’ouverture de deux premières salles à Paris et à Strasbourg.

I