Football : Le PSG dit "non" au Real pour Mbappé, mais "ne va pas retenir" sa star

Kylian Mbappé
Kylian Mbappé restera-t-il au PSG ?
Crédit: FRANCK FIFE / AFP

25 août 2021 à 16h47 par Iris Mazzacurati

Nouvel épisode palpitant de la série "Mbappé ira-t-il au Real?": le directeur sportif du Paris Saint-Germain, Leonardo, a répondu ce mercredi "non" aux quelque 160 millions d'euros proposés par Madrid, mais si le joueur veut partir, "on ne va pas le retenir", a-t-il lâché.

Paris a dit "non verbalement" et souhaite toujours "garder" son buteur, en fin de contrat en juin, mais en jugeant "pas suffisante" la proposition, le dirigeant brésilien se prépare quand même à un éventuel départ de son champion du monde.

"Notre position a toujours été de garder Kylian, de renouveler son contrat", a insisté "Leo".

Toutefois, si Kylian Mbappé "a envie de partir, on ne va pas le retenir, mais il va partir ou rester à nos conditions", a admis le DS du PSG.

"Si un joueur a envie de partir, il va partir, le club, le projet, restent au-dessus de tout le monde", a-t-il ajouté.

Pour éviter d'en arriver là, le PSG a lancé voilà un an les grandes manoeuvres pour prolonger les contrats de Neymar et Mbappé, à expiration en juin 2022.

Mais si le Brésilien a donné son accord en mai pour rester jusqu'en 2025, la réponse du Français se fait toujours attendre.

Montant insuffisant

"Ce que je veux, c'est gagner, me sentir dans un endroit où je peux vraiment gagner, où il y a un projet solide autour de moi", avait déclaré le joueur sur Canal+, avant l'Euro.

L'attaquant a été entendu, avec le recrutement doré de cet été avec les arrivées d'Achraf Hakimi, Georginio Wijnaldum, Gianluigi Donnarumma, Sergio Ramos et, surtout, Lionel Messi.

Mbappé "n'a pas d'excuse pour faire quelque chose d'autre" que de rester, a lancé le président Nasser Al-Khelaïfi après le recrutement du génie argentin.

"On a tout fait" pour convaincre Mbappé de rester, juge Leonardo. "Même ce mercato, on considère l'avoir fait autour de lui".

C'est aussi pour cela que "verbalement on a dit non" au Real, a assuré "Leo", estimant que cette offre "pas suffisante" du club merengue, "autour de" 160 M d’euros, est "une stratégie, pour avoir un non de notre part comme ça ils diront qu'ils ont tout essayé".

Voilà "deux ans que le Real Madrid se comporte comme ça, c'est irrespectueux, incorrect, illégal, même si c'est l'entourage ou les intermédiaires, pour nous c'est inacceptable", a estimé Leonardo.

Le Real peut se payer un tel transfert car la "Maison blanche" a tenu bon durant la pandémie, avec des comptes dans le vert, et 75 M d’euros sur les ventes de Raphaël Varane à Manchester United et de Martin Odegaard à Arsenal.

Et si Mbappé ne prolonge pas son contrat, il risque de partir l'été prochain sans contrepartie financière pour le PSG, qui avait déboursé 180 M d’euros pour le faire venir de Monaco en 2017.

Mbappé "avait promis"

En jugeant la proposition du Real "très loin du montant" pour une telle star, le DS admet toutefois la possibilité d'un départ, bien qu'il se défende d'ouvrir "la porte, on ne l'a jamais ouverte, sinon on pouvait le faire depuis longtemps".

"On ne peut pas vendre un joueur à moins que ce qu'on a payé quand il avait 18 ans", a-t-il estimé, rappelant que le club doit rétrocéder "une partie de l'achat à Monaco", environ 35 M d’euros.

Le PSG "n'a jamais imaginé" perdre son joyau, "jamais voulu ça, on a tout fait pour le renouveler, on a fait une offre (salariale, NDLR) vraiment importante, même au-dessus des autres top joueurs", a précisé Leonardo.

Mbappé "est au centre du projet, mais pas au-dessus".

Le directeur sportif a également rappelé que Mbappé "a toujours promis qu'il ne partirait jamais libre".

Si le champion du monde devait partir, la date limite pour le transfert, "c'est le 31 août à minuit, la "deadline" qui existe", a dit Leo, soit le moment de la clôture du mercato.

Quant aux chances que Mbappé prolonge au PSG, "je ne sais pas répondre", a-t-il lâché.

"Est-ce que Kylian a envie de partir ? Ça me semble clair, non ?", a conclu Leo.

 

 

Avec AFP

I