Île-de-France : sauvez trois vies en une heure en donnant votre sang

VOLTAGE

23 août 2021 à 11h15 par Michaël Livret

La crise sanitaire renforce la pénurie de poches de sang, notamment en Île-de-France, explique l’Établissement Français du Sang.

Il manque 500 dons par jour en Île-de-France. Risqué ou pas de donner ? Beaucoup de franciliens se posent la question en pleine épidémie de Covid-19. Une situation qui, couplée aux vacances d’été, plombe les stocks de l’EFS.

Un don dure 8 minutes !

L’EFS disposait le vendredi 20 août d’environ 86.000 poches de globules rouges en réserve, soit 6.200 de moins que le 6 août. « Ce stock en baisse signifie que nous collectons moins de sang que nous en distribuons aux hôpitaux et que les besoins en transfusions pour les patients sont d’autant plus accrus », indique dans Le Parisien une porte-parole de l’EFS.

160 postes à pourvoir

« Depuis deux semaines, nous constatons une nette diminution de la fréquentation de nos collectes d’environ 10 %. Concrètement, il manque 500 dons par jour. » Rappelons que le prélèvement dure huit minutes, mais il faut compter une heure pour les formalités. Selon l’EFS, une poche de sang peut sauver trois vies.

 « On manque de personnel, regrette aussi le Dr Ahmed Slimani, directeur du prélèvement de la région Île-de-France. Un grand nombre de nos infirmières ont été mobilisées pour tester et vacciner. En Île-de-France, on aurait besoin de 1700 poches de sang chaque jour. »

L’EFS manque aussi de bras au niveau national, y compris en Île-de-France, et propose plus de 160 postes à pourvoir tout de suite, 80 postes de médecins de prélèvement et 83 postes d’infirmiers à pourvoir.

I