L’acteur Saïd Bogota devant les assises de l’Essonne

L’acteur Saïd Bogota devant les assises de l’Essonne
L’acteur Saïd Bogota devant les assises de l’Essonne
Crédit: SaidFan

13 septembre 2021 à 11h45 par Michaël Livret

Il est jugé pour des faits de tentative d’assassinat, d’enlèvement et de séquestration. L’acteur, dont le casier judiciaire est vierge, a en partie reconnu les fait.

Vengeance amoureuse. Connu pour ses rôles de policier dans Taxi 5 et son apparition dans Pattaya, l’acteur Saïd Bogota est jugé à partir de ce lundi 13 septembre devant la cour d’assises des mineurs d’Evry (Essonne). Il est accusé d’avoir enlevé, séquestré et tenté de tuer le compagnon d’une ancienne petite amie. Il doit comparaître aux côtés de trois autres hommes.

Actuellement en détention provisoire, l’acteur au casier judiciaire vierge a, en partie, reconnu les faits.

La vicitme est torturée et aspergée d'acide pendant 3 heures...

Tout commence le 14 décembre 2018. L’artiste, qui vit à Montreuil (Seine-Saint-Denis) appel des complices pour se venger du compagnon de son ex-compagne. Saïd Bogota le soupçonne d’être à l’origine de leur rupture.

Ils partent direction Villejuif où réside le jeune homme et l’enlève près du garage automobile où il travail. Il est alors conduit dans le sud de l’Essonne, à Saint-Chéron, dans un lieu éloigné du centre-ville. La victime est torturée dans une cave à coups de clé à molette et aspergée d’acide durant un peu plus de trois heures.

La vicitme placée en coma artificiel

Alerté par les cris de la victime, une habitante de la résidence descend dans les caves. Le jeune homme profite de l’opportunité pour s’enfuir. Il sera vite rattrapé par ses kidnappeurs. L’horreur se poursuit encore un peu plus. Le jeune homme est aspergé d’essence et incendié.

Une nouvelle fois, l’adolescent âgé de 17 ans parvient à s’enfuir. Il retire ses vêtements et trouve refuge dans un pavillon non loin de là. Très gravement blessée, il avait dû être plongé dans un coma artificiel afin de lui éviter de trop grandes souffrances.

Saïd Bogotá a été interpellé quelques jours plus tard, le 17 décembre 2018, et placé en détention provisoire. Le procès, qui se déroule devant la cour d’assises des mineurs, se tiendra à huis clos. Le verdict est attendu le 21 septembre.

I