Les policiers mis en examen après la mort de Cédric Chouviat ne seront pas suspendus

VOLTAGE
Cedric Chouviat, père de famille, est mort après son arrestation en janvier à Paris.
Crédit: Capture écran Twitter - @villelevallois

6 août 2021 à 12h32 par Mathieu Message

Les policiers mis en examen suite à la mort de Cédric Chouviat ne seront pas démis de leurs fonctions. Pour rappel, le 3 janvier 2020, le chauffeur-livreur est mort d'un malaise cardiaque après avoir été plaqué au sol par 3 policiers lors d'un contrôle routier.

Six mois après leur demande au ministère de l'Intérieur, les avocats de la famille de Cédric Chouviat font face à un refus. Les policiers mis en examen dans l'enquête sur la mort du livreur à scooter, ne seront pas démis de leurs fonctions.

Une fin de non-recevoir du ministère de l'Intérieur

Les policiers mis en examen dans le dossier de la mort de Cédric Chouviat en janvier 2020 ne seront pas suspendus. Ce sont les avocats de la famille du livreur qui ont confirmé cette information.

Dans un courrier adressé au ministère de l'Intérieur en décembre 2020, les trois avocats de la famille de Cédric Chouviat demandaient la suspension de ces fonctionnaires. En juin 2021, le ministère leur a donc adressé une fin de non-recevoir.

Le 3 janvier 2020,  à Paris, le chauffeur-livreur avait été victime d'un malaise cardiaque après avoir été plaqué au sol par trois policiers, suite à un contrôle routier. À cause d'une prise d'étranglement, Cedric Chouviat avait crié "j’étouffe" à 7 reprises, selon une expertise menée en amont de l'enquête.
 
Les 3 des policiers avaient été mis en examen en juillet 2020 pour homicide involontaire. Du côté des avocats de la famille Chouviat, on considère cette décision comme "un permis de tuer" pour la police.
I