Les services de réanimation pédiatriques franciliens saturés à cause d’une épidémie de bronchiolite

Epidémie de bronchiolite en Île-de-France
Les cinq services de réanimation pédiatriques franciliens sont saturés.
Crédit: CC0

13 octobre 2021 à 13h00 par Lucas Pierre

Une forte épidémie de bronchiolite sature les services de réanimation pédiatriques en Île-de-France. Près de 1 300 enfants de moins de deux ans ont été admis aux urgence à cause du virus dans la semaine du 27 septembre au 3 octobre en France. L’Oise, dans les Hauts-de-France, est également sous la surveillance de l’ARS.

Les services de réanimation pédiatriques franciliens sont saturés. C’est la conséquence d’une épidémie de bronchiolite qui sévit en France ces derniers jours selon un avis rendu le 7 octobre dernier par le Conseil Scientifique. « L’épidémie de bronchiolite pourrait être de grande ampleur compte tenu d’un déficit significatif d’immunité collective acquise pour les enfants nés après mars 2020 » indiquent les scientifiques. Résultat : près de 1 300 enfants de moins de deux ans ont été admis aux urgences en raison d’une bronchiolite dans la semaine du 27 septembre au 3 octobre. 89% d’entre eux sont âgés de moins d’un an.

Preuve qu’il s’agit d’une épidémie d’ampleur : les services de réanimation pédiatriques sont habituellement très chargés à partir de la mi-octobre – phénomène qui inquiète l’Agence régionale de santé de la région parisienne. L’année dernière, l’épidémie était pourtant quasi-inexistante. Le Conseil Scientifique explique que « l’absence de circulation de ce virus est directement liée à l’utilisation des mesures barrières ».

En France, deux autres régions sont concernées selon Santé Publique France, à savoir la région Grand-Est et les Hauts-de-France. Elles sont toutes suivies de près par les ARS.

I