Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

75/ Berges : La banlieue opposée à la piétonnisation ?

12 septembre 2016 à 14h35 Par Rédaction

Et voici l'appel de la banlieue face à la fin en vue de la circulation sur les berges rive droite à Paris…

Dans la capitale, piétonniser les voies sur berges va changer la vie de 10 millions de Franciliens qui y travaillent ou y passent, selon des élus franciliens. Ils lancent un appel avec 40 Millions d’automobilistes !

Trop c'est trop !
Avant la validation du conseil de Paris le 26 septembre prochain, la mairie de Paris continue de monopoliser de son côté l’espace avec un nouvel évènement sur place, cette fois autour du climat.
Mais la décision de rendre piéton le seul axe permettant de traverser Paris d'Ouest en Est mobilise la banlieue aujourd’hui. Du coté des opposants, associations et maires de plusieurs communes de couronne se mettent dans l'action. La fermeture des quais bas rive droite devrait entrainer des bouchons dans les rues adjacentes. Des kilomètres saturés est la crainte des riverains, commerçants et automobilistes habitués du secteur.
La mairie de Paris avance des arguments séduisants afin d'appuyer son projet avec moins de pollution et plus de verdure pour la capitale. Face à la contestation, Anne Hidalgo s’est engagée à présenter un bilan objectif en matières de pollution et de temps de parcours le 26 septembre, date du vote au conseil de Paris.

A noter aussi l’appel de cinq médecins renommés franciliens pour une meilleure qualité de vie. Selon eux ne pas agir serait de la « non assistance à pers en danger ».
À Paris, la pollution entrainerait environ 2.500 décès chaque année et retire plus de 2 ans d’espérance de vie à 30 ans. Ce sont 6.600 morts qui seraient évitable chaque année en Ile-de-France.

Cyrille Larrouy