Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Emmanuel Macron promet de chausser les crampons en septembre à Poissy

10 juin 2021 à 11h30 Par Mikaël Livret
Pour la bonne cause, le président Macron a accepté de participer en septembre à un match du Variété Club de France.
Crédit photo : Ludovic Marin / POOL / AFP

Le président de la République a confirmé qu’il serait présent sur le terrain en septembre au stade Léo-Lagrange, pour la bonne cause.

Le président prêt à mouiller le maillot. Le président de la République a participé dimanche 6 juin, à sa manière, à l’inauguration du stade Charles-de-Gaulle à Colombey-les-Deux-Églises. Un événement marqué par un match caritatif du Variétés Club de France qui a permis de récolter 50 000 euros pour la Fondation Anne-de-Gaulle, qui lutte contre la Trisomie.

« J’avais calé avec le président d’intervenir au téléphone au moment de la traditionnelle causerie d’avant-match de notre manager Jacques Vendroux, révèle Karl Olive, le maire (DVD) de Poissy (Yvelines) et habitué des matchs avec le Variétés. Il a joué parfaitement le jeu. »

« La troisième mi-temps à l’Elysée »

Sur les images diffusées sur les réseaux sociaux du vestiaire, où se pressent notamment Michel Platini ou les champions du monde 1998 Laurent Blanc, Christian Karembeu et Bixente Lizarazu, on voit Karl Olive tendre le téléphone à Jacques Vendroux : « Je constate que je n’ai pas été sélectionné, blague le président Macron. Mais dans ces cas-là, je propose de faire le match retour en Île-de-France et peut-être à Poissy, si Monsieur le maire est d’accord. Je serai en tenue, humble, et je m’engage à vous inviter pour la troisième mi-temps à l’Elysée. »

Un match pour la fondation Brigitte Macron

C’est donc au stade Léo-Lagrange que devrait avoir lieu la rencontre, avec le chef de l’Etat qui a indiqué qu’il allait « mettre les crampons ». Un match au profit de la Fondation de Brigitte Macron n’avait pu avoir lieu l’an dernier, ce sera l’occasion de le faire cette fois », conclut le maire de Poissy.