Info locale

Et si votre urine servait d’engrais sur les cultures franciliennes ?

12 novembre 2019 à 14h19 Par Virgil Bauchaud
Du pipi pour fertiliser des cultures en Ile-de-France ?
Crédit photo : DR VOLTAGE

À l’heure où les pesticides font beaucoup parler d’eux, en Seine-et-Marne des chercheurs testent les effets de l’urine sur des cultures d’Ile-de-France. Le but est de tirer les nutriments de l’urine pour faire pousser du blé par exemple.

Et si l’urine devenait l’engrais star sur les champs d’Ile-de-France ? En Seine-et-Marne, à l’école des Ponts de Champs-sur-Marne, des chercheurs mènent une expérimentation pour faire pousser des cultures à partir du pipi ! Au printemps dernier, cette urine avait servi d’engrais sur 7.000 m2 de cultures céréalières dans l’Essonne et les Yvelines. Les toutes premières récoltes ont eu lieu en septembre. Le but est de proposer une alternative aux engrais industriels. Il faut savoir que l’urine humaine est riche en nutriments indispensables aux plantes, notamment de l’azote. 

Parmi les personnes à l’origine de ce projet, Fabien Esculier, responsable du programme OCAPI. « Les plantes se nourrissent des nutriments présents dans l’urine. Au 19ème siècle il y avait beaucoup de collecte d’urine. Mais le système à chasse d’eau a progressivement mis fin à ce système. Aujourd’hui les stations d’épuration évitent de renvoyer l’urine vers les rivière et donc de polluer. Mais ces stations consomment aussi beaucoup d’énergie pour détruire une grande partie de ce qui pourrait être de l’engrais, à savoir l’urine humaine », explique t-il.

Écouter le podcast

Preuve que l’expérimentation avance, du pain a été fait avec le blé fertilisé à l’urine. Et le produit a rencontré un franc succès lors d’une dégustation : « j’étais presque un peu déçu », ironise Fabien, avant de continuer : « beaucoup de personnes ont adoré ce pain. Je leur ai bien expliqué comment avait été fait le pain et visiblement ça ne leur posait pas de problème au goût, c’est tant mieux ! ».

Écouter le podcast

Si vous êtes curieux de goûter ce pain dont le blé a été fertilisé à l’urine, une dégustation aura lieu ce 28 novembre à la Cité Descartes de Champs-sur-Marne. C’est d’ailleurs ici que l’urine est récoltée, grâce à un urinoir sec.