Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Faire le plein va vous coûter encore plus cher en 2018

25 septembre 2017 à 10h35 Par Mikaël Livret
Crédit photo : DR

Remplir le réservoir pourrait vous coûter plus cher, beaucoup plus cher dès l’an prochain. Le gouvernement envisagerait d’augmenter de 10% le carburant ce que n’a pas démenti le porte parole de l’exécutif Christophe Castaner ce matin.

Alors que les automobilistes franciliens sont plutôt préoccupés en ce moment par une éventuelle pénurie de carburant à venir, le gouvernement a lancé un vrai pavé dans le réservoir ! Les taxes perçues par l'Etat sur le diesel pourraient augmenter de 10% dès 2018, affirmait le journal Les Echos daté de lundi, citant une source gouvernementale. Les mesures fiscales prévues dans le prochain projet de loi de finances devraient alourdir de 7,6 centimes par litre les taxes sur le diesel, et ce rien que pour l'année 2018. Sur un prix à la pompe d'environ 1,18 euro, les taxes s'élèvent déjà à plus de 70 centimes, c'est donc une augmentation de 10% qui s'annonce.

Quant à l'essence, elle verra la fiscalité qui lui est appliquée augmenter elle aussi, mais à un rythme moins rapide. Les taxes vont s'accroître de 3,9 centimes en 2018, un écart qui s'explique par la volonté de rapprocher le traitement fiscal des deux carburants, souhaité par Emmanuel Macron.

"Je vous le confirme"

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a confirmé ce lundi matin cette hausse à hauteur de 10% des taxes sur le diesel en 2018, soit un montant de 7,6 centimes, à deux jours de la présentation du budget.

"Rapprocher les prix du diesel de ceux de l'essence. Je vous le confirme. C'est la volonté du gouvernement d’avoir une convergence entre l'essence et le diesel", a répondu sur BFMTV Christophe Castaner, interrogé sur une information des Echos. Quant à une hausse de 3,9 centimes sur l'essence également évoquée par le journal, "on est dans ces eaux-là, je ne vais pas vous dire que vous vous trompez", a-t-il dit.

Les prix des carburants varient notamment en fonction des cours du pétrole, du taux de change euro-dollar, du niveau des stocks de produits pétroliers, de l'évolution des taxes et de celle de la demande. Le gazole est de loin le premier carburant vendu en France, où il a bénéficié pendant longtemps de nombreux avantages fiscaux, mais un rééquilibrage a été entamé depuis 2015.