Fin des FastPass gratuits et scandale de l’allaitement : Disneyland Paris dans la tourmente

VOLTAGE
Début de semaine compliquée pour le parc aux grandes oreilles, obligé de s'excuser publiquement.
Crédit: CC0

6 juillet 2021 à 13h44 par Maud Tambellini

Disneyland Paris est en top tendance ce mardi 6 juillet sur Twitter, mais pas pour de bonnes raisons. Au-delà de l'annonce de la fin des FastPass gratuits, ce week-end une cliente a été empêchée d'allaiter dans les allées du parc par des agents de sécurité.

Ce ne doit pas être évident de travailler à la communication de Disneyland Paris en ce début de semaine. Dès dimanche 4 juillet, une cliente a alerté le parc sur Twitter sur une scène qui l’a profondément choqué : les agents de sécurité ont empêché une maman d’allaiter son bébé de 2 mois dans les allées, sous motif que ça choquait la clientèle étrangère.

L’histoire a fait réagir Marlène Schiappa sur ce même réseau social. La ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté a ainsi rappelé que « allaiter un bébé n’est pas un délit. Que vous ayez des salles dédiées c’est bien, mais on ne décide pas où et quand un bébé va avoir faim ».

En fin de journée hier, Disneyland Paris a publiquement présenté ses excuses.

Fin des FastPass gratuits ? 

Mais le cauchemar médiatique ne s’arrête pas là pour le parc parisien puisqu’il semble que cet été, les FastPass gratuits vont disparaître. Concrètement, aujourd’hui, pour les attractions les plus prisées, avec votre billet d’entrée, vous pouvez réserver un ticket «  FastPass » qui vous donne accès à la dite attraction à un horaire donné, sans trop faire de queue.

Cette option va devenir payante semble-t-il. À partir de 8 euros par personne et par attraction à en croire les premières rumeurs sur Twitter.

I