Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Interruption de trafic sur le RER C : un espoir d’indemnisation pour les usagers

18 janvier 2021 à 15h15 Par Bertrand Loppin
Les usagers du RER C pourraient se faire rembourser la moitié de leur abonnement.
Crédit photo : Commons Wikimedia

En décembre dernier, une poutre avait chuté sur les voies du RER C entraînant une interruption de trafic durant plusieurs jours. Différentes associations d’usagers avaient sollicité une indemnisation. A la demande d‘Ile-de-France Mobilités, Vinci Construction pourrait prendre en charge cette indemnisation.

Il semblerait que les associations d'usagers aient été entendus. Il y a quelques semaines, elles avaient dénoncé le préjudice subi par ces derniers après l’interruption du trafic sur la partie sud du RER C. Cette interruption avait duré une quinzaine de jours au cours du mois de décembre. Cet incident avait été causé le 1er décembre par la chute d'une poutre de 170 tonnes sur les voies entre Austerlitz et Bibliothèque François Mitterrand alors qu’un chantier de construction était en cours au-dessus des voies.

Ile-de-France Mobilités a reconnu que les usages du RER C, plus exactement, ceux travaillant ou habitant sur les branches sud de la ligne, qui n'avaient pas d'alternatives et qui n'avaient plus accès à bibliothèque François-Mitterrand, soient remboursés à hauteur d'un demi-abonnement mensuel. Elle estime toutefois que ce remboursement n’est pas à sa charge, mais incombe au responsable de l’accident, la société Vinci Construction.

Des usagers du RER D avaient également présenté une demande d'indemnisation, certains d'entre eux empruntant une partie de la ligne C. Mais pour ces derniers Ile-de-France Mobilités estime que seuls les usagers ayant l'obligation de faire la correspondance avec les branches Sud du RER C parce qu'ils travaillent sur cette ligne, doivent être indemnisés.

Mais, une chose est certaine, il va falloir être patient avant de pouvoir bénéficier réellement de cette éventuelle indemnisation. Il faut encore que la SNCF trouve un accord avec Vinci Autoroute. Ensuite, on pourra connaître les conditions détaillées et définitives de cette indemnisation. Ile-de-France Mobilités a demandé à cette dernière de mener toutes les procédures contentieuses nécessaires.