Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

Les « RER » vont disparaître en Ile-de-France !

12 juin 2017 à 20h17 Par Rédaction

Dès ce 1er juillet 2017, l'appellation « RER » devrait disparaître au profit de « Trains » en Ile-de-France. La raison ? Des études du STIF révèlent que la différence entre les deux termes reste floue pour les usagers.

Pas de panique, les RER circuleront toujours dans la région capitale ! Mais d’ici quelques jours, vous risquez de ne plus voir les appellations « RER » A, B, C, D ou E sur les quais des gares. Le terme « Réseau Régional Express » pourrait en effet disparaître dès ce 1er juillet, au profit de « Trains ». C’est en tout cas ce que révèle Le Lettre Du Cheminot. Selon plusieurs études du STIF (Syndicat des transports d’Ile-de-France), la différence entre RER et trains ne serait pas bien assimilée par les usagers.

La RATP pas convaincue…

À l’aube de ses 40 ans, le 8 décembre prochain, les RER s’apprêteraient donc à s’offrir un relooking. Mais ce changement n’est pas au gout de tous. La RATP ne semblerait pas si emballée. Et pour cause, l’entreprise ferroviaire va devoir modifier sa signalétique qui comprend de nombreux « RER » entourés d’un cercle. Quoi qu’il en soit, dès ce 1er juillet, le STIF doit inaugurer le T11 entre Épinay et Le Bourget. « Le Tram 11 ne devrait pas être en correspondance avec les RER B ou C, mais avec le Train B ou le Train C », indique La Lettre du Cheminot.

Les usagers non plus

Retards, suppressions, rames bondées… A l’heure où les perturbations s’accumulent sur certaines lignes, pas sûr que changer de nom soit la priorité des usagers franciliens.« Si ca changeait la ligne, encore... Mais là je ne vois pas l’intérêt » témoigne Odile, habituée du RER C, futur train C. « S’ils pouvaient faire les travaux plus vite à la place. Parce que là, à chaque pont on se retrouve sans train, c’est compliqué ». « Plutôt que de changer de nom, c’est mieux de faire des travaux pour que les usagers galèrent moins » nous a confié Ervin. RER ou train, les perturbations risquent en tout cas de continuer. À moins que ce changement de nom s’accompagne d’une amélioration du service.


Virgil Bauchaud