« Mon nez a commencé à se nécroser » : l’opération de chirurgie esthétique d’une actrice chinoise tourne au fiasco (photos)

VOLTAGE
La Chinoise a raconté sa malheureuse expérience sur le réseau social Sina Weibo.
Crédit: Capture d'écran Sina Weibo / Gao Liu

5 février 2021 à 14h10 par A.L.

Une actrice et chanteuse chinoise nommée Gao Liu rêvait d'une rhinoplastie avec espoir que cette opération booste sa carrière. Malheureusement, les choses ne se sont pas du tout déroulées comme prévu...

Quand un rêve devient un véritable cauchemar éveillé... Gao Liu, une actrice et chanteuse chinoise, rêvait d'une grande carrière. Si elle a joué dans de nombreux films et téléfilms, une terrible expérience a malheureusement mis en pause tous ses projets. Il y a peu de temps, la jeune femme a en effet réalisé une rhinoplastie dans le but ultime que cette opération lui permette d'accéder à la gloire. Malheureusement, cet acte de chirurgie esthétique a très vite tourné au fiasco...

Une nécrose du nez

Gao Liu a partagé son histoire sur le réseau social Sina Weibo. En octobre dernier, sur les conseils d'un ami, la jeune femme a pris rendez-vous dans une clinique de la ville de Guangzhou pour une légère modification de son nez. L'opération réalisée fin octobre s'est finalement avérée "cauchemardesque", a-t-elle écrit cette semaine à ses cinq millions d'abonnés, photos à l'appui. "Je pensais que quatre heures d'opération me rendraient plus belle, mais je n'imaginais pas qu'elles seraient le début d'un cauchemar qui entraînerait des interventions supplémentaires", a déploré la jeune femme qui indique avoir été hospitalisée 61 jours et perdu quelque 400 000 yuans (soit environ 51 612 euros) en ne pouvant pas travailler.

Et pour cause, l'opération lui a causé une nécrose du nez, la peau située au bout de son appendice nasal étant morte. "La peau au bout de mon nez... s'est assombrie, et mon nez a commencé à se nécroser", a confié l'actrice, affirmant avoir eu des pensées suicidaires. 

Selon les médecins, Gao Liu devra encore attendre au moins un an avant de pouvoir réaliser d'une nouvelle opération de reconstruction. Plusieurs plaintes ont été déposées contre la clinique responsable de ce désastre, une enquête a été ouverte.

I