Mort d’Amadou Koumé en 2015 : le parquet de Paris demande un procès devant le tribunal correctionnel pour trois policiers

VOLTAGE
L'un des policiers est mis en examen pour « violences volontaires ayant entrainé la mort sans intent
Crédit: CC0

21 juillet 2021 à 13h36 par Lucas Pierre

Trois policiers pourraient passer devant un tribunal correctionnel après une demande formulée par le parquet de Paris. Les trois fonctionnaires de police sont accusés d'avoir pratiqué une clé d'étranglement de manière abusive ayant entraîné la mort d'Amadou Koumé à Paris en 2015. La décision finale sera donnée parl e juge d'instruction chargé de l'affaire.

Ils pourraient être jugés pour « homicide involontaire ». Le parquet de Paris a requis ce mercredi 21 juillet un procès devant le tribunal correctionnel contre trois policiers. Ils sont mis en cause dans la mort d’Amadou Koumé lors de son arrestation en 2015 à Paris. Les fonctionnaires de police sont accusés d’avoir abusivement fait usage de la technique de clé d’étranglement.

La décision finale sera donnée par le juge d’instruction chargé de l’affaire dans laquelle un des trois policiers est mis en examen pour « violences volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner ».

Les faits remontent à la nuit du 5 au 6 mars 2015. Après son arrestation dans un bar proche de la gare du Nord, Amadou Koumé meurt une fois arrivé au commissariat. Selon une analyse médicale, l’homme, alors âgé de 33 ans, serait décédé d’un œdème pulmonaire à cause de « l’association d’une asphyxie mécanique lente et d’une intoxication à la cocaïne ».

I