Info locale

Pollution : 3,5 Tonnes de poissons morts repêchés dans la Seine

08 juillet 2019 à 09h58 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Common Wikimédia

Une catastrophe écologique du à l’incendie de la station d’épuration à Achères mercredi dernier. Des eaux usées non traitées se sont déversées dans le fleuve, réduisant l’oxygène dans l’eau.

Un impact important sur la faune dans la Seine. Après l’incendie de l’usine de traitement des eaux classée Seveso, à Achères (Yvelines), mercredi 3 juillet, plus de trois tonnes de poissons mort ont été repêchés durant le week-end.

Une zone d'environ 500 m de long sur cinq de large était recouverte de poissons morts. Vendredi, 400 kg de poissons sans vie ont été ramassés dans la Seine, et près de 3 tonnes ont été recueillis par bateau samedi entre Achères et le barrage d'Andrésy, selon Yann Bourbon, le directeur du site du Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne (Siaap).

Les poissons ont été victimes d'un manque d'oxygène après le rejet dans la Seine d'eaux chargées en matière organique. Une fuite d’eau usée après l’incendie qui a détruit l’une des unités de la station d’épuration d'Achères (Yvelines). C’est le troisième incendie depuis février 2018 sur ce site classé Seveso « seuil haut », en raison de la présence de produits hautement toxique.