Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Pollution : circulation différenciée ce jeudi en Ile-de-France

21 juin 2017 à 16h38 Par Rédaction

La Préfecture met en place circulation différenciée ce jeudi 22 juin à Paris et en proche banlieue. Conséquence du pic de pollution qui sévit en Ile-de-France. Seuls les véhicules équipés de vignettes Crit'Air 0 à 3 seront autorisés à circuler. Pour inciter les automobilistes à prendre les transports, le STIF dégaine de son côté son billet « antipollution ».

Les véhicules les plus polluants vont devoir rester au garage ! Le pic de pollution à l’ozone se poursuit pour la troisième journée consécutive ce mercredi en Ile-de-France, selon AirParif. En conséquence, ce jeudi, la Préfecture de police va mettre en place la circulation différenciée à Paris et en proche banlieue. Seuls les véhicules avec un vignette Critair entre 0 à 3 pourront circuler. Pour les autres, qui possèdent une vignette 4 ou 5, voire non classés, il sera interdit de rouler entre 5h30 et minuit. Le périmètre est délimité par l’A86. Une partie des Hauts-de-Seine, de la Seine-et-Denis et du Val-de-Marne sont donc concernés. Selon la préfecture, la circulation différenciée pourrait permettre de réduire de plus de 30% la pollution à l’azote dans la zone concernée.

D’autres mesures déjà en vigueur

À l'approche de la journée sans voiture, les mesures anti-pollution se multiplient. En cette période de pollution, la vitesse maximale reste abaissée de 20km/h sur les principaux axes de la région. Les poids lourds de plus de 3,5 tonnes doivent par ailleurs contourner la région par la Francilienne. À Paris, le stationnement résidentiel reste gratuit, tout comme les mesures Vélibs et Autolibs.

Sur le rail, un billet « antipollution » à 3€80

Et si vous avez une vignette Crit’air 4 ou 5, vous prendrez peut-être le RER, le Transilien ou le métro ce jeudi. Le STIF met donc en vente pour ce jeudi son billet « antipollution ». Un ticket à 3€80 valable sur toutes les zones du rail francilien et toute la journée. Objectif ? Inciter les automobiles à prendre les transports en communs plutôt que la voiture. Selon le STIF, la mesure coûterait 500.000€ chaque jour où elle est en vigueur. Enfin pour rappel, en conséquence de la canicule, prenez vos précautions si vous avez prévu d’emprunter le RER ou le Transilien. Certaines lignes risquent d’être ralenties en raison de la chaleur qui peut dilater le matériel.