Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

RATP : une enquête ouverte après des propos homophobes contre un usager (Vidéo)

29 octobre 2019 à 09h38 Par Mikaël Livret
Un homme filmait une interpellation à Châtelet-les-Halles quand il a été pris à parti par les agents de la sureté de la RATP
Crédit photo : Capture d'écran - Twitter - @psykokwaX

Lors d’une interpellation, un jeune homme qui filmait la scène lundi 28 octobre à Chatelet-les-Halles a été violement pris à partie par les agents de la sureté de la RATP. Une vidéo mise en ligne a suscité de nombreuses réactions.

Le contexte reste à définir. Un homme qui filmait une intervention de police à Châtelet-les-Halles lundi après-midi a été bousculé par des agents de la Sûreté de la RATP, avant d’être insulté. Une séquence d’une minute et trente secondes, filmée vers 15h20. Elle débute avec des policiers en train d’écarter un homme. Le vidéaste est alors pointé du doigt par l’un des agents de la Sûreté de la RATP qui l’amène sur le côté et engage une opération de contrôle parce qu’il filme.

« Dégage où on va t’enculer ! »

Rapidement, trois agents l’encerclent l’homme. La caméra tourne toujours. « Éteignez votre téléphone », demande un agent tandis qu’un de ses collègues ordonne de « prendre son nom ». Calme, le vidéaste est pris à partie verbalement : « T’as que ça à faire de filmer ? T’as pas de travail ? T’as pas de vie ? Rentre chez toi, il y en a marre des gens comme toi ! Tu ne sais même pas ce que tu filmes. Ça sert à quoi ? », invectivent les agents au témoin de la scène. Calme, on entend le jeune homme rétorquer « avoir le droit de filmer ».

L’un d’eux agrippe alors  l’auteur de la vidéo, quand les agents lui assène : « Dégage où on va t’enculer ! » Casse-toi, dépêche-toi ! ». Ce que refuse le vidéaste, assurant vouloir prendre la ligne 1. « Non, tu prends pas de transports aujourd’hui », termine un hommes de la Sûreté de la RATP. Une enquête interne ouverte par la RATP.