Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Sarah Hilimi : il pourrait ne pas y avoir de procès à Paris

19 mars 2019 à 09h29 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Common Wikimédia

Deux ans après le meurtre de cette femme de confession juive, une nouvelle expertise psychiatrique du meurtrier présumé conclut à son « irresponsabilité pénale ».

Kobili Traoré était-il responsable de ses actes lorsqu’il a tué Sarah Halimi, sa voisine, dans la nuit du 3 au 4 avril 2017 ? Une troisième expertise psychiatrique a conclu à l’irresponsabilité du meurtrier présumé de la retraité. La juge d’instruction pourrait ordonner un non-lieu, ce que craint la famille de la victime.

Il y a près de deux, dans la nuit du 3 au 4 avril 2017, Kobili Traoré s'était introduit chez sa voisine Sarah Halimi, une sexagénaire de confession juive. Dans cet appartement du troisième étage d’un immeuble HLM du quartier de Belleville, il avait roué de coup cette femme en criant "Allah Akbar", entrecoupés d'insultes et de versets du coran. Il avait fini par jeter sa victime par la fenêtre.

Le caractère antisémite avait finalement été retenu par la juge d'instruction, après une bataille juridique entre le parquet et les parties civiles, car les circonstances du meurtre avaient d'abord semblé confuses.