Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Seine-et-Marne : Guermantes bouclée pendant la reconstitution de l’enlèvement d’Estelle Mouzin

15 octobre 2020 à 09h42 Par Mikaël Livret
Michel Fourniret a reconnu avoir enlevé Estelle Mouzin, en 2003, à Guermantes.
Crédit photo : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

À Guermantes, ce jeudi 15 octobre, la reconstitution judiciaire liée à la disparition de la petite Estelle Mouzin, il y a 17 ans, va rendre la circulation et le stationnement compliqués.

Guermantes s'apprête à vivre une journée très particulière. Michel Fourniret, mis en examen pour le meurtre d'Estelle Mouzin, et son ex-épouse Monique Olivier, poursuivie pour complicité, doivent se rendre sur place en fin d’après-midi, ce jeudi, pour une reconstitution.

Retrouvailles pour le couple diabolique, séparé depuis 17 ans et l’arrestation de l’ogre des Ardennes. C’est d’ailleurs Monique Olivier qui a avoué avoir servi d’alibi a son ex mari le soir de la disparition de la fillette. La juge Sabine Khéris espère que les langues se délient, surtout celle du tueur en série. Les enquêteurs sont toujours à la recherche du corps de la fillette.

Restrictions de circulation

Un périmètre de sécurité très large sera mis en place par les forces de l’ordre. Le stationnement est ainsi interdit toute la journée (8h – minuit) dans les rues de la Madeleine, allée du Clos Charon et allée du temps Perdu. Les parkings de l’avenue Charles Péguy et celui de la mairie sont réquisitionnés pour le stationnement des forces de l’ordre.

À partir de 13 heures, il ne sera plus possible de circuler dans les rues suivantes : le square Etienne Boulart, la rue André Thierry, l’allée Jéhan de Brie, l’allée Rond du Cerf, l’allée Thibaud de Champagne, la rue Chevret, la rue Malvoisine, l’allée du Moulin de la Saule, du n° 1 au n° 21 de la rue Blanche Hottinguer, près du Clos Charon, de la place du Temps Perdu, dans la rue de la Madeleine, rue Cassiopée et sur une partie de l’avenue des deux châteaux.

Des dérogations

Les parents devant amener leurs enfants à l’école pourront tout de même passer, s’ils sont munis d’un justificatif d’identité. Seuls les déplacements vers l’école seront autorisés. Le dispositif policier devrait être levé vers minuit, à Guermantes.