Paris 2024 : la justice suspend la construction d'une piscine d'entraînement à Aubervilliers

Paris 2024 : la justice suspend la construction d'une piscine d'entraînement à Aubervilliers
La cour administrative d'appel de Paris pointe du doigt des vices de légalité sur l'urbanisme.
Crédit: CC0

20 septembre 2021 à 12h38 par Lucas Pierre

La construction d'une piscine d'entraînement à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), pour les Jeux Olympiqes de Paris-2024 a été annulée, ce lundi, par la justice. La cour administrative d'appel de Paris dénonce notamment des vices de légalité sur l'urbanisme. Les jardins avaient été occupés plusieurs mois par des manifestants évacués début septembre.

La cour administrative d'appel de Paris a suspendu, ce lundi 20 septembre, le permis de construire d'une piscine à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) destinée à servir de bassin d'entraînement pour les Jeux olympiques de Paris-2024, qui implique la destruction de jardins ouvriers. "L'exécution de la présente ordonnance, qui suspend le permis de construire litigieux, implique nécessairement, comme le soutiennent à bon droit les requérants, qu'il soit immédiatement mis fin aux travaux déjà entrepris", selon l'arrêt de la cour consulté par l'AFP, qui pointe plusieurs vices de légalité notamment envers le code de l'urbanisme.

Pour rappel, plusieurs manifestants avaient été évacués des jardins ouvriers au début du mois de septembre. Ils occupaient les lieux depuis plusieurs mois pour dénoncer la construction de cette piscine d'entraînement destinée aux JO de Paris 2024. Une personne avait par ailleurs été placée en garde à vue pour insultes et violences envers des policiers. Un rassemblement avait été organisé, plus tard dans la journée, en soutien aux manifestatns évacués des jardins.

(Avec AFP)

I