Paris : la mobilisation contre les 30 km/h fait pschitt

Paris : la mobilisation contre les 30 km/h fait pschitt
François Grunberg / Ville de Paris
Crédit: Paris : la mobilisation contre les 30 km/h fait pschitt

6 septembre 2021 à 7h42 par Michaël Livret

Seuls quelques automobilistes ont rejoint le rassemblement dimanche matin. Un recours en justice doit être déposé dans la semaine. Une nouvelle journée d’action est prévue le 3 octobre.

La date était sans doute mal choisie. La manifestation contre la généralisation des 30 k/h à Paris, a fait un flop hier à Paris. Prévu sur le cours de Vincennes (12e arr), seule une petite poignée d’automobilistes a répondu à l’appel de l’association « Rouler Libre ».

Il faut dire que le semi-marathon de Paris se déroulait au même moment dans l’ouest de la capitale et les accès ont été rendu compliqué.

Un recours en justice

« Les bénévoles chargés de la sécurité du semi-marathon de Paris qui partait de Vincennes, ont dit aux automobilistes et motards qui voulaient nous rejoindre tôt ce matin que notre manifestation avait été annulée. Ils nous interdisaient également de nous rassembler sur le cours. Nous avons dû faire intervenir la police mais les manifestants avaient entretemps fait demi-tour car il était très difficile de circuler dans le secteur avec toutes les rues barrées à cause de la course. On nous a privés de notre droit de manifester », a expliqué dans Le Parisien le président de l’association François Vallin.

Il espère mobiliser davantage ses troupes dimanche 3 octobre. D’ici là, l’association prévoit de déposer un recours devant le tribunal administratif de Paris, en milieu de semaine, contre l’arrêté municipal imposant ces nouvelles limitations de vitesse

I